Publicité

Lafarge Canada : un géant mondial

Économie, Histoire, Vie de quartier
Lafarge est le leader mondial de l'industrie du ciment. (photo: Raymond LePage, Lafarge Canada)
Lafarge est le leader mondial de l’industrie du ciment. (photo: Raymond LePage, Lafarge Canada)

Lafarge est présente au Canada depuis 1956, année où elle inaugure une cimenterie à Richmond, en Colombie-Britannique. En 1970, elle devient le leader de l’industrie au pays en fusionnant ses activités avec Canada Cement, qui dominait le marché canadien depuis le début du siècle.

Aujourd’hui, Lafarge Canada, dont le siège est à Mississauga, en Ontario, fait partie de Lafarge North America, un groupe basé à Reston, Virginie, qui produit du ciment de Portland, du plâtre, des granulats, du béton, des tuiles et de l’asphalte. Lafarge North America est une filiale de Lafarge, une société française, dont le siège social est à Paris et qui est cotée à la Bourse de Paris Euronext (le titre, LG, fait partie de l’indice CAC 40) et à la Bourse de New York (un titre ADR dont le symbole est LFRGY).

Lafarge est le leader mondial de l’industrie du ciment, suivi de la suisse Holcim.

Lafarge compte 65 000 employés rattachés à 1570 sites de production et plus de 1000 filiales disséminées dans 64 pays. Le chiffre d’affaires s’est élevé à 15, 8 milliards d’euros (22,2 milliards $CAN) en 2012, dont 65% dans le ciment et 33% dans le béton et les granulats.

Une longue histoire

Lafarge fut crée dans le département français de l’Ardèche en 1833 par Joseph-Auguste Pavin de Lafarge, dont la famille exploitait une usine de fours à chaux et ne carrière de pierre à chaux dans la montagne de Saint-Victor, depuis 1749.

À partir de 1864, Lafarge livre des centaines de milliers de tonnes de chaux pour la construction du Canal de Suez. En 1919, Lafarge devient une société publique et, en 1939, le premier cimentier français. Jusqu’à la seconde guerre mondiale, l’entreprise étend ses tentacules en Angleterre et en Afrique du Nord. Pendant la guerre, elle déménage son siège à Viviers et collabore avec les Alliés. Mais elle doit aussi fournir l’occupant Allemand.

Après la guerre, le général De Gaulle se prononce contre la nationalisation de l’entreprise. Lafarge fusionne avec son concurrent belge Copée en 1980 et achète la britannique Redland en 1987. En 2001, Lafarge achète le groupe britannique Blue Circle Industries, ce qui en fait le premier cimentier mondial.

En 2004, Lafarge s’associe avec le cimentier chinois Shui On Construction Material (SOCAM), coté à la Bourse de Honk Kong. En 2007, Lafarge achète la filiale de cimenterie de l’égyptien Orascom et, l’année suivante, doit se départir de sa filiale au Vénézuéla, car le président Hugo Chavez nationalise les cimenteries.

Lafarge produit du gypse depuis 1931 et, aujourd’hui, est le premier producteur mondial de placoplâtre, le deuxième au monde dans les granulats et le troisième dans le béton.

Autres textes:

Lafarge Canada: héritière de deux dynasties

Lafarge: 60 emplois dans le quartier

Carrière Lafarge: dynamitage sans danger

claude_joseph_auguste_de_pavin_de_lafarge

Claude-Joseph-Auguste Pavin de Lafarge, ancêtre du fondateur de Lafarge.

Vos commentaires

Commentaires

  1. Stéphane Desjardins dit :

    Merci de votre mot d’encouragement! Merci de nous lire!

  2. Stéphane Desjardins dit :

    Les longues traditions historiques sont toujours fascinantes. Merci de nous lire!

  3. Stéphane Desjardins dit :

    Merci pour votre bon mot! Merci de nous lire!

  4. Stéphane Desjardins dit :

    Merci de nous lire!

  5. Stéphane Desjardins dit :

    Ce fut un plaisir de l’écrire. Merci de nous lire!

  6. Stéphane Desjardins dit :

    Merci de nous lire!

  7. Stéphane Desjardins dit :

    Merci de nous lire!

  8. Stéphane Desjardins dit :

    Très heureux d’apprendre que nous sommes dans vos préférences.

  9. Stéphane Desjardins dit :

    Merci!

  10. Stéphane Desjardins dit :

    Merci

loading...