Publicité

Fleurs, légumes et… santé mentale, dans un même jardin

Environnement, Vie de quartier
Jardin en santé mentale

Ils coupent le ruban du nouveau jardin communautaire: Maka Kotto, député de Bourget et ministre de la Culture et des Communications, Francine Décary, Présidente du CA de L’institut universitaire en santé mentale de Montréal, Louise Harel, conseillère du district de Maisonneuve-Longue-Pointe et chef de la Majorité à l’hôtel de ville de Montréal, Denise Fortin, Directrice générale de l’Institut et Réal Ménard, maire de l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve et responsable du transport et du matériel roulant au comité exécutif de la Ville de Montréal. (photo: Stéphane Desjardins)

Le 10 septembre, une nouveau jardin communautaire était inauguré officiellement dans Mercier Hochelaga-Maisonneuve. Mais pas n’importe quel jardin : un endroit où on cultive fleurs, légumes et santé mentale!

Le projet est le fruit d’une exceptionnelle collaboration entre plusieurs organismes. « Nous désirons créer un lieu où tous les citoyens, qu’ils aient ou non un problème de santé mentale, puissent se côtoyer et collaborer autour d’un objectif commun. Ce projet s’inscrit dans une perspective d’ouverture et favorise la création de liens entre les citoyens, au-delà de leurs différences », explique Denise Fortin, directrice générale de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal anciennement l’hôpital Louis-H. Lafontaine), qui s’est associé à l’arrondissement de Mercier Hochelaga-Maisonneuve, Les Pousses urbaines, Y’a QuelQu’un l’aut’bord du mur (YQQ), Mercier-Ouest quartier en santé (MOQS) et Les Impatients.

Le nouveau jardin communautaire est situé sur le terrain de l’Institut, à l’intersection des rues de Marseille et du Trianon, tout près du métro Radisson. « Ce jardin vise l’ouverture à la communauté, la réinsertion sociale et une meilleure accessibilité aux fruits et légumes frais pour les personnes démunies », ajoute l’institut.

« En rendant possible ce partenariat avec l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal, cela nous permet de faire évoluer le concept du jardin communautaire montréalais en posant un geste social important, mais aussi d’offrir 85 nouveaux jardinets dans l’arrondissement », ajoute M. Réal Ménard, maire de l’arrondissement de Mercier Hochelaga-Maisonneuve et responsable du transport et du matériel roulant au comité exécutif de la Ville de Montréal.

Jardin en santé mentale

Le député de Bourget Maka Kotto, la présidente du CA de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal, Francine Décary, et Réal Ménard, maire de l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, en grande discussion lors de la conférence de presse. (photo: Stéphane Desjardins)

Pour réaliser ce jardin, l’arrondissement de Mercier Hochelaga-Maisonneuve a octroyé une contribution de 21 600 $ en matériaux de jardinage, en plus de fournir le soutien du personnel en sports et loisirs ainsi que l’expertise d’un animateur horticole. Le député de Bourget et ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto, y est aussi allé d’une contribution ainsi que la Fondation de l’institut universitaire en santé mentale de Montréal.

L’Institut ajoute que le projet se distingue par sa vocation sociale et communautaire. Mme Louise Harel, conseillère du district de Maisonneuve–Longue-Pointe et chef de la Majorité à l’hôtel de ville de Montréal, explique : « L’organisme Les Pousses urbaines offre à des jeunes adultes, vivant sous le seuil de la pauvreté, un parcours d’intégration personnelle, sociale et professionnelle à travers le jardinage, tandis que Mercier-Ouest quartier en santé et Y’a QuelQu’un l’aut’bord du mur permettent, par l’entremise d’une banque alimentaire, d’offrir des fruits et légumes frais et abordables aux citoyens dans le besoin. Enfin, l’organisme Les Impatients contribue à embellir l’espace par l’aménagement d’une roseraie en plein cœur des jardins, tout en permettant à des personnes souffrant d’un problème de santé mentale de s’exprimer à travers l’art. »

Les 85 jardinets ont été attribués aux résidents et organismes partenaires de l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve ainsi qu’aux usagers et aux employés de l’Institut. Les lots ont été offerts aux résidents qui étaient déjà dans l’attente d’un jardinet à l’arrondissement.

Les résidents intéressés à s’inscrire sur la liste d’attente peuvent composer le 514 872-2273.

Jardin en senté mentale

Pauline Picotin, directrice générale de Y’a QuelQu’un l’aut’bord du mur, distribue de petits fruits légumes à Francine Décary, Présidente du CA de L’institut universitaire en santé mentale de Montréal, ainsi qu’à Louise Harel, conseillère du district de Maisonneuve-Longue-Pointe et à Maka Kotto, député de Bourget. (photo: Stéphane Desjardins)

Vos commentaires
loading...