Publicité

Grand succès du forum d’Anjou

Vie de quartier

48-rochaLe forum de développement social d’Anjou 2013, organisé par Le Rocha, fut un franc succès.

Le forum, qui avait lieu samedi (21 septembre) à l’école secondaire d’Anjou, a permis à plus de 150 personne de réfléchir, échanger et proposer des idées pour assurer le développement social du milieu angevin. « Ce fut une super belle journée », a déclaré Marie-Michèle Mondor, directrice générale par intérim du Rocha.

L’événement fut scindé en neuf ateliers thématiques qui se sont répétés chacun deux fois. En après-midi, une plénière a permis de mettre en commun les enjeux discutés durant les ateliers et de débattre de leur importance. Les participants ont ciblé 19 enjeux, qui ont été affichés au site internet du Rocha avant la tenue du forum. Ils en ont toutefois retenu trois jugés prioritaires.

L’enjeu qui l’a emporté sur tous les autres : doter Anjou d’un centre multiculturel avec espace citoyen. Ce centre abriterait notamment une salle de spectacle, un cinéma, un atelier ou espace de création et de diffusion artistique.

Le deuxième enjeu priorisé par le forum? Établir tout simplement des relations de bon voisinage et de vivre ensemble. « Les gens misent sur une vie de quartier dynamique, reprend Mme Mondor. Ils veulent se connaître et se voisiner davantage. »

La troisième priorité a surpris les organisateurs, car elle émane directement du public (elle n’était pas parmi les 19 thèmes affichés au site internet) et s’adresse à l’éducation des jeunes. Les participants veulent que soit moussée l’offre et l’accessibilité aux activités parascolaires au primaire et secondaire. « Les gens veulent plus d’activités pour les jeunes, principalement pour contrer le flânage. »

Immense succès

Les organisateurs sont manifestement heureux du forum. « C’est un immense succès, constate Marie-Michèle Mondor. Les commentaires furent très constructifs. Les gens ont pu s’exprimer sur un tas de sujets qui touche leur quotidien. Car, dans la réalité, il existe peu d’endroits où il est possible d’échanger et de réfléchir sur des thématiques communes. Les espaces pour jaser entre citoyens sont rares. »

Qu’est-ce qui se dégage du forum? « Que nous sommes biens à Anjou. Mais qu’on peut encore améliorer les choses », ajoute Mme Mondor.

Les organisateurs se donnent quelques jours pour décanter et déchiffrer leurs abondantes notes. Ils vont donc documenter et analyser les échanges dans les prochaines semaines. « Nous allons continuer la mobilisation avec les gens qui étaient au forum, dit-elle. De nombreux participants nous ont fait savoir qu’ils voulaient s’impliquer. »

Plus tard cette semaine, Le Rocha publiera un bilan sommaire du forum et invitera les intéressés à s’impliquer dans les divers dossiers qui ont animé les discussions de l’événement.

Fait à noter, aucun politicien n’a daigné faire acte de présence au forum. Mais ses organisateurs le prennent comme un grain de sel : « Ça nous a permis de parler franchement, sans partisanerie, commente Mme Mondor. Ce n’était pas un événement politique. Le forum fut organisé par et pour les citoyens et le milieu communautaire. »

Le forum de développement social d’Anjou est le deuxième événement du genre organisé par le milieu communautaire. Le premier a eu lieu en novembre 2008.

À lire également : Ce que les Angevins disent

Vos commentaires
loading...