Publicité

Ces espaces verts que nous chérissons

Environnement, Vie de quartier
louisdor

Le Faubourg Contrecoeur est un quartier plus dense que la trame urbaine environnante. Et c’est le paradis des familles. C’est pour cette raison que le parc d’Alcantara est si important.

Samedi dernier (28 septembre), des centaines d’enfants dépensaient leurs apparentes inépuisables sources d’énergie dans les structures gonflables mais, surtout, dans les installations du parc d’Alcantara. Jeux d’eau, structures de grimpe, balançoires, ça s’en donnait à cœur joie sous un splendide soleil de fin d’été par une chaleur presque étouffante pour une fin de septembre.

Tout le monde avait le sourire.

Même les officiels se sont fait interrompre dans leurs discours par plusieurs bout’choux qui passaient devant leur lutrin, excités devant la perspective de jouer à la tag dans les bacs à sable.

Certes, il y avait le côté officiel de l’événement. Mais le côté populaire l’a emporté, avec des dizaines de familles qui faisaient la file sur plusieurs mètres, jusque dans la rue, pour acheter quelques hot dogs au kiosque de l’Antre-Jeunes. Ces derniers ont même dû se réapprovisionner en catastrophe car ils ont manqué de saucisses en pleine heure du lunch!

On a aussi constaté le caractère multiethnique de notre quartier, même si pratiquement tout le monde parlait français. Et tout ce beau monde s’amusait dans l’harmonie. Ce qui est réjouissant dans le contexte du débat parfois acrimonieux sur la Charte des valeurs proposée à Québec.

En fait, c’est pratiquement un privilège d’assister à l’inauguration d’un nouveau parc à Montréal. Des espaces verts, surtout de la taille du parc d’Alcantara, il ne s’en crée pas souvent dans la métropole depuis quelques années.

Le nouveau parc, qui est pratiquement de la même taille que le parc Thomas-Chapais, deux rues à l’ouest du Faubourg, permettra aux familles de se détendre dans un environnement au design raffiné. Même si l’aménagement n’est pas terminé (il manque le recouvrement de caoutchouc des jeux d’eau et du terrain de basketball), même si tous les végétaux n’ont pas encore été plantés, même si la pelouse est absente sur presque la moitié de la surface du parc, on se doute bien qu’il sera superbe!

Bref, nous sommes privilégiés. Nous avons quatre très grands parcs à distance de marche, avec le parc Roger-Rousseau, dans Anjou, juste au nord du Faubourg, et la superbe Promenade Bellerive, le long du fleuve. Tous ces parcs seront bientôt reliés par des pistes cyclables. Espérons que les liens entre les pistes cyclables actuelles seront aménagés pour l’été prochain. Imaginez la balade!

Les opinions émises dans les blogues sont celles de leurs auteurs et non celles de Pamplemousse.ca.
Vos commentaires
loading...