Publicité

Communauto : bientôt dans le Faubourg

Environnement, Vie de quartier
Communauto Anjou

La station Communauto de la Place Chaumont, à Anjou, à quelques dizaines de mètres au nord du Faubourg Contrecoeur. (photo: Stéphane Desjardins)

Le service d’autopartage Communauto s’est installé tout près du Faubourg Contrecoeur, où il prévoit s’installer d’ici un an.

Le mois dernier, Communauto a ajouté un point de service dans le stationnement municipal situé derrière les commerces, au nord de la Place Chaumont, à quelques minutes à pied du Faubourg Contrecoeur. Cette station est située à proximité de la rue Azilda.

Du même souffle, Communauto a installé une autre station située à Anjou, dans le stationnement de l’aréna Chénier, rue Chénier près de l’extrémité sud du boul. Joseph-Renaud, à l’ouest de Roi-René.

Une autre station, plus ancienne, est située tout près du Faubourg, dans le stationnement de l’église Saint-Justin, rue de Grosbois, face au parc Thomas-Chapais.

Pour le moment, aucune station n’est située dans le Faubourg, mais ça ne saurait tarder. « Nous avons eu une demande d’une des coopératives du Faubourg pour un point de service dans leur stationnement, explique Nelson Molina. La Centrale des syndicats du Québec (CSQ), rue Sherbrooke, nous a aussi approchée. Il y a donc un intérêt dans le secteur. »

M. Molina explique que ces demandes sont à l’étude et que ce n’est qu’une question de temps avant que le Faubourg ne fasse partie du territoire couvert par Communauto. « Notre déploiement s’effectue comme une toile d’araignée, dit-il. Si nous installons une station sur un territoire donné, il faut qu’il y ait une demande mais aussi d’autres points de service à proximité, pour qu’un utilisateur puisse s’y rabattre s’il n’y a pas de véhicule à la station de son choix. »

Ce dernier ne serait pas surpris que des résidents du Faubourg soient déjà membres de Communauto mais n’a pas pu nous le confirmer. « Nous devons justifier chaque station car nous fonctionnons avec un ratio de 20 utilisateurs par véhicule pour l’ensemble de notre réseau, ajoute-t-il. Nous ajustons notre flotte chaque année en fonction du nombre d’abonnés, qui augmente sans cesse. »

Communauto est une entreprise de l’économie sociale à vocation environnementale et urbanistique, fondée en 1994. Elle dessert 29 000 abonnés, dispose d’un parc de 1200 voitures, dont plusieurs électriques, qui sont offertes en libre-service 24 heures sur 24, sept jours par semaine. Le service se veut un complément de la voiture individuelle privée, du transport en commun et des modes de transport actifs.

Les abonnés peuvent utiliser une voiture pour 30 minutes, une heure, une journée ou plus longtemps, selon une grille tarifaire très avantageuse qui tient compte de la durée d’utilisation et du nombre de kilomètres parcourus. Ils doivent réserver leur véhicule par internet ou téléphone et le rapporter à l’heure et à l’endroit convenu au moment de la réservation. Ils ne paient que pour le service, Communauto assume les coûts liés à l’administration, l’achat, l’assurance, l’entretien, les réparations et même l’essence! Il faut toutefois répondre à certains critères pour devenir membres.

Communauto a plus de 400 stations à Montréal, Québec, Gatineau et Sherbrooke. Le système se veut une alternative moins chère et plus écologique à la propriété de l’auto individuelle, car il réduit le nombre de voitures en circulation. La majorité de ses abonnés utilisent le service pour de courts trajets essentiellement urbains. Communauto vient aussi de lancer un nouveau service d’auto partage de type Bixi, Auto-mobile, dans les arrondissements du Plateau Mont-Royal, Rosemont Petite-Paterie et Côte-des-Neiges Notre-Dame-de-Grâce.

Vos commentaires
loading...