Publicité

Élections et logement : priorité aux coops et à l’unifamilial

Élus, Vie de quartier
Les candidats veulent mousser le développement du Faubourg en ajustant les programmes d'aide à l'accession à la propriété, ainsi qu'en misant sur les coops et les unifamiliales plutôt que sur les condos. (photo: Stéphane Desjardins)
Les candidats veulent mousser le développement du Faubourg en ajustant les programmes d’aide à l’accession à la propriété, ainsi qu’en misant sur les coops et les unifamiliales plutôt que sur les condos. (photo: Stéphane Desjardins)

Une majorité de candidats veulent mousser le développement du Faubourg en ajustant les programmes d’aide à l’accession à la propriété, ainsi qu’en misant sur les coops et les maisons unifamiliales plutôt que sur les condos.

Mardi, nous avons expédié un questionnaire à toutes les formations politiques qui présentaient des candidats à la mairie de l’arrondissement Mercier Hochelaga-Maisonneuve, ainsi qu’au district de Tétreaultville. Voici leurs réponses sur la question du logement dans le Faubourg Contrecoeur.

Tous les partis ont répondu à nos interrogations concernant le développement du Faubourg Contrecoeur, sauf celui de Denis Coderre.

Gaëtan Primeau, candidat dans Tétreaultville de la Coalition Montréal (Marcel Côté), affirme qu’il suit le dossier de près. « Je sais que le projet de 3e coop dans le Faubourg chemine dans les officines de la Société d’habitation de Montréal, dit-il. Je crois que c’est réaliste de croire qu’il y aura une annonce au printemps 2014. Quant à la résidence pour personnes âgées, j’en entend beaucoup parler. Catania a soumis un projet. Je ne serais pas surpris qu’il y ait une annonce en 2014.

Le parti Intégrité Montréal (Michel Brûlé) dit « favoriser l’implantation de résidences pour aînés à l’extrémité est du secteur notamment dans le Faubourg Contrecoeur actuellement en plein développement. IM envisage également d’accélérer la construction de nouvelles habitations unifamiliales dans ce secteur ainsi que sur l’ensemble du territoire en améliorant le programme de subventions municipales aux premiers acheteurs. Les programmes d’accès à l’habitation devraient en outre permettre d’attirer les jeunes familles en favorisant la construction de résidences unifamiliales et de logements de plus de deux chambres et non de condos de une ou deux pièces. »

« À peine 15 % de la population de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve » est constituée d’enfants de moins de 15 ans, ce qui est un pourcentage nettement plus faible que dans l’ensemble de la région de Montréal, a déclaré le candidat du district de Tétreaultville Marc Tremblay. Il est vital de repeupler l’est de Montréal avec de jeunes familles pour assurer le développement de l’Est ».

Pour Pierre Lessard-Blais, candidat à la mairie, et Suzie Miron, candidate de Projet Montréal (Richard Bergeron) dans Tétreaultville, « la mauvaise planification urbaine est la marque de commerce de l’administration de Réal Ménard et de Gaétan Primeau. Maintenant, nous devons réparer les pots cassés et le développement d’un plus grand nombre de condos ne semble pas être la solution considérant les unités déjà à vendre dans le Faubourg. Idéalement, le développement de coopératives et de résidences de personnes âgées pourrait permettre un nouvel envol pour le développement d’habitations. »

Les candidats espèrent que la résidence pour personne âgées dans le Faubourg soit bâtie le plus rapidement possible, car la mixité du Faubourg leur tient à cœur.

Quand à la coop, ils estiment que le modèle coopératif est une excellente manière d’assurer un logement stable et à prix avantageux pour les familles et les personnes moins aisées. « Considérant que nous souhaitons abaisser le seuil minimal d’unités construites pour qu’un promoteur soit forcé à investir dans le logement social et abordable, nous prévoyons une hausse des fonds disponibles pour le développement de coopératives d’habitations. Grâce à cette initiative de Projet Montréal, nous espérons voir le développement d’une nouvelle coopérative avant la fin de notre mandat, soit en novembre 2017.

Jonathan Talla, candidat de Vrai Changement – Mélanie Joly dans Tétreaultville, entend favoriser le développement immobilier dans le Faubourg ainsi : « Il faut appliquer plus de mesures incitatives pour les acheteurs, améliorer la gestion des projets de construction, fixer des délais fiables et les rendre publics. »

Pour le décollage de la partie nord du Faubourg, qui est prévue pour les maisons unifamiliales, et qui tarde à se concrétiser, il répond : « Dans les actions du vrai changement pour Montréal, nous avons prévu de favoriser l’accession à la propriété pour les familles montréalaises, de favoriser la diminution des prix fonciers et d’accélérer la réalisation des projets résidentiels destinés aux familles. Ces actions favoriseraient le décollage de la partie nord. »

Pour que la prochaine coop et la résidence pour aînés voient le jour dans le Faubourg, il préconise de siéger avec toutes les parties prenantes pour prendre des engagements réalistes pour l’avancement de ces projets.

Vos commentaires
loading...