Publicité

Élections : quelques engagements des candidats

Économie, Élus, Vie de quartier
Les candidats aux élections municipales prennent des engagements en tenant compte des priorités du forum Agir pour mon quartier de samedi dernier. (photo: Stéphane Desjardins)
Les candidats aux élections municipales prennent des engagements en tenant compte des priorités du forum Agir pour mon quartier de samedi dernier. (photo: Stéphane Desjardins)

Deuxième partie de notre questionnaire destiné aux candidats aux élections municipales. Voici leurs réponses pour Mercier-Est

Mi-octobre, nous avons envoyé une vingtaine de questions à tous les candidats à l’élection municipale au poste de maire de Mercier Hochelaga-Maisonneuve et au poste de conseiller du district de Tétreaultville, où se trouve le Faubourg Contrecoeur. Le questionnaire portait sur le transport, l’économie, le logement et l’environnement. Le 22 octobre, nous recevions leurs réponses et nous les avons rassemblées dans plusieurs textes portant sur autant de sujets portant sur le Faubourg Contrecoeur.

Nous avons récidivé lundi avec un deuxième questionnaire, portant cette fois sur Mercier-Est. Tous les partis politiques nous ont répondu, sauf Équipe Denis Coderre, comme la dernière fois. Ce parti ne semble pas prendre les électeurs du Faubourg Contrecoeur au sérieux.

Les questions tenaient compte des priorités adoptées samedi dernier, au forum Agir pour mon quartier organisé par Solidarité Mercier-Est.

Logement

Au forum, il fut beaucoup question de mixité sociale. On ne refuse pas les condos, mais on les préfère flambant neufs sur d’anciens stationnements ou terrains vagues qu’issus d’une conversion de duplex et de triplex. Dans le premier cas, la population augmente. Dans le deuxième, on fait fuir les locataires. Le forum a aussi priorisé l’amélioration du parc de logements locatifs actuels et le maintient de logements bon marché, notamment pour les familles.

Comment allez-vous inciter les jeunes familles à demeurer ou à s’installer dans le quartier?

Réponse de Gaëtan Primeau, candidat de Tétreaultville, de Coalition Montréal (Marcel Côté) :

Au Faubourg Contrecoeur, il y a 30% de logements abordables et sociaux. Nous avons aussi exigé des logements de trois chambres à coucher. Pour le projet situé coin Hochelaga et Fletcher, d’une centaine de logements une fois complété, nous avons exigé une quinzaine de logements sociaux, des coops. Nous avons aussi demandé des logements de trois chambres à coucher. Aux cours Honoré-Beaugrand, où il y aura plus de 300 unités, il y aura certainement des logements de trois chambres à coucher et des coops. Nous n’avons pas le pouvoir d’exiger, mais nous négocions avec les promoteurs pour qu’il y ait des logements pour les familles ainsi que des coops. À l’arrondissement, nous tenons un registre depuis deux ans. Quand un promoteur en arrive à une centaine de logements, il s’engage à ce que 15% des nouveaux logements qu’il bâtira ici soient des logements sociaux ou abordables. Et nous sommes d’accord avec l’idée de subventionner les petits propriétaires de plex pour rénover leurs logements. Notre équipe d’inspecteurs sillonne l’arrondissement en ce sens et donnent leurs avis sur ce qu’il faudrait qu’un propriétaire fasse pour améliorer son logement, lors d’inspections.

Réponse de Pierre Lessard-Blais, candidat à la mairie, et Suzie Miron, candidate de Projet Montréal (Richard Bergeron) dans Tétreaultville :

Projet Montréal veut garder les jeunes ménages montréalais en ville et propose de nombreuses mesures auxquelles notre équipe locale adhère complètement. Nous voulons notamment favoriser la création d’habitations plus grandes pouvant accueillir des familles afin de nous assurer qu’elles ne quittent pas la ville pour s’installer en banlieue. Notre équipe souhaite s’attaquer aux problèmes de sécurité et de propreté dans l’arrondissement ainsi que de travailler au verdissement afin de contribuer à la qualité de vie des familles.

Réponse de Marc Tremblay, d’Intégrité Montréal (Michel Brûlé) :

Comme nous l’avons très clairement énoncé dans un communiqué en date du 23 octobre : à peine 15 % de la population de Mercier Hochelaga-Maisonneuve est constituée d’enfants de moins de 15 ans, ce qui est un pourcentage nettement plus faible que dans l’ensemble de la région de Montréal. Il est donc vital de repeupler l’est de Montréal en y attirant les jeunes familles. Pour y parvenir, il faudra envisager un ensemble de mesures dont l’amélioration du programme de subventions municipales aux premiers acheteurs. Les programmes d’accès à la propriété devraient en outre favoriser les acheteurs de résidences unifamiliales et non les acheteurs de condos de deux chambres à coucher ou moins, un marché déjà saturé sur partout à Montréal. La construction de coopératives d’habitation et de multiplex dotés de logements possédant au moins trois chambres à coucher doit aussi être privilégiée.

Réponse de Jonathan Talla, candidat de Vrai Changement(Mélanie Joly) dans Tétreaultville :

Comme le stipule une des 10 actions du groupe Mélanie Joly intitulée « Opération 30 000 familles », nous allons favoriser les programmes de logements abordables et adaptés pour les familles de toutes les tailles, puis les infrastructures indispensables pour ces familles. Je mettrai tout en œuvre pour la construction de CPE, en l’occurrence celui du Faubourg Contrecœur. Je mettrais mon énergie, en association avec les citoyens du quartier, pour que Mercier-Est soit un des leaders en matière de prévention contre le décrochage scolaire.

Sécurité et transports

Au forum, une préoccupation est clairement ressortie : celle de la sécurité aux intersections de la rue Sherbrooke.

Comment allez-vous sécuriser les abords du métro Honoré-Beaugrand ou l’intersection Shebrooke/Des Ormeaux, parmi les plus dangereuses de Montréal?

Réponse de Gaëtan Primeau, candidat de Tétreaultville, de Coalition Montréal (Marcel Côté) :

Je suis d’accord avec vous au sujet du caractère dangereux d’Honoré-Beaugrand. Nous travaillons fort sur ce dossier. Nous avons fait une marche exploratoire avec Tandem et des organismes du milieu pour explorer le site avec la STM. Nous avons travaillé avec Réal Ménard et les spécialistes de la circulation à la Ville de Montréal. Nous allons recevoir leur rapport à la mi-2014. Il faut donc attendre l’avis des professionnels et de la STM. Personnellement, j’aimerais que soit installée une clôture sur le terre-plein de la rue Sherbrooke pour forcer les piétons à traverser uniquement à l’intersection, mais il faut aller plus loin; il faut remodeler cette intersection au complet. Il faut aussi tenir compte de la rue Gustave-Bleau, plus au sud, où la situation est parfois anarchique. Ce projet avance. À l’angle Des Ormeaux, nous allons bientôt installer un feu prioritaire vers le nord pour piétons, comme à l’angle de Saint-Donat.

Réponse de Pierre Lessard-Blais, candidat à la mairie, et Suzie Miron, candidate de Projet Montréal (Richard Bergeron) dans Tétreaultville :

Projet Montréal s’engage à apaiser la circulation des autobus et des voitures sur les rues Sherbrooke et Honoré-Beaugrand et à réduire les conflits entre les divers usagers aux abords de l’intersection. Pour ce faire, nous voulons sécuriser les traverses piétonnières et revoir l’aménagement des trottoirs, surtout autour de l’édicule sud de la station. Nous demanderons à la STM d’évaluer le déplacement du terminus de certaines lignes d’autobus vers la station Radisson, afin de réduire le nombre d’autobus terminant leur trajet à Honoré-Beaugrand. Nous nous assurerons aussi de créer une aire d’attente sécuritaire pour les automobilistes.

Réponse de Marc Tremblay, d’Intégrité Montréal (Michel Brûlé) :

En ce qui concerne l’intersection Sherbrooke et des Ormeaux, il est impératif d’améliorer les feux de circulation, qui n’offrent pas de priorité aux piétons. Par ailleurs, à titre de station de fin de ligne, la station Honoré-Beaugrand est à la fois très achalandée et ciblée par certains éléments criminels. Nous croyons qu’il est prioritaire d’y renforcer la surveillance policière. La STM devrait à ce chapitre être mise à contribution. Rien ne justifie qu’elle n’exerce pas une surveillance constante de cette station avec son important contingent d’agents de sécurité. Bien entendu, cela n’exclut pas d’améliorer également la présence de la police de Montréal.

Réponse de Jonathan Talla, candidat de Vrai Changement(Mélanie Joly) dans Tétreaultville :

Le problème de sécurité aux abords de ces intersections est en grande partie dû au fait qu’il y a des automobilistes et parfois des piétons qui sont inattentifs aux panneaux de signalisation en place. Je règlerais ce problème de deux manières : par la sensibilisation des citoyens et par l’implication de nos valeureux agents de police pour plus de surveillance de ces points névralgiques.

Verdissement des grandes artères

Les préoccupations environnementales ont marqué le forum. Parmi les priorités, on veut verdir les grandes artères, notamment la rue Sherbrooke.

Allez-vous stimuler la plantation d’arbres sur la rue Sherbrooke?

Réponse de Gaëtan Primeau, candidat de Tétreaultville, de Coalition Montréal (Marcel Côté) :

J’ai été surpris d’entendre cette préoccupation en fin de semaine. Si c’est difficile de planter des arbres sur l’îlot central de la rue Sherbrooke, c’est possible de le faire en bordure des trottoirs. Il faudra toutefois s’entendre avec les commerçants, surtout là où l’asphalte des stationnements va jusqu’au trottoir.

Réponse de Pierre Lessard-Blais, candidat à la mairie, et Suzie Miron, candidate de Projet Montréal (Richard Bergeron) dans Tétreaultville :

Notre souhaitons mieux financer la Division des parcs et de l’horticulture, qui est présentement mal financée par l’arrondissement. Par cela, nous souhaitons stimuler la plantation d’arbres à l’échelle de l’arrondissement, notamment sur la rue Sherbrooke.

Réponse de Marc Tremblay, d’Intégrité Montréal (Michel Brûlé) :

Pour Intégrité Montréal, la rue Sherbrooke est une artère qui doit absolument être revitalisée dans l’est de Montréal. Ce constat implique, à notre avis, un certain nombre d’initiatives : faire dévier le trafic lourd sur Notre-Dame (dont nous proposons la réfection en boulevard urbain jusqu’au centre-ville) en changeant la réglementation et en augmentant la surveillance ; continuer la réfection de la rue (timidement amorcée cette année) jusqu’à Pointe-aux-Trembles à l’est et jusqu’à Pie IX à l’ouest ; planter des arbres là où c’est possible, en particulier dans le secteur de Faubourg Contrecoeur, qui offre de nombreuses possibilités.

Réponse de Jonathan Talla, candidat de Vrai Changement(Mélanie Joly) dans Tétreaultville :

Le 26 octobre, lors du forum Agir pour mon quartier, j’ai participé à l’un des ateliers qui a vu émerger cette idée géniale en réponse au problème de qualité d’air provenant des raffineries de l’est du Faubourg Contrecœur, où je vis. Ayant deux jeunes enfants, dont l’une connaît des problèmes d’asthme, je suis de tout cœur avec ce projet de verdissement et j’y mettrai tout mon énergie pour le stimuler.

Jardins communautaires

L’agriculture urbaine est ressortie très fort parmi les préoccupations du forum.

Allez-vous préserver le jardin communautaire Souligny malgré le futur développement de la cour de voirie Honoré-Beaugrand?

Réponse de Gaëtan Primeau, candidat de Tétreaultville, de Coalition Montréal (Marcel Côté) :

C’est clair que le jardin communautaire sera préservé, mais pas nécessairement sur le même site. Ce pourrait être ailleurs sur le quadrilatère. Dans la présentation du projet par le promoteur, le jardin en fait partie. Il n’y aura peut-être pas autant de jardinets, mais les citoyens des alentours seront priorisés. Les autres pourront s’installer au jardin communautaire Dupéré, où il y a encore beaucoup de place pour de nouveaux jardinets.

Réponse de Pierre Lessard-Blais, candidat à la mairie, et Suzie Miron, candidate de Projet Montréal (Richard Bergeron) dans Tétreaultville :

Nous voulons travailler à un plan d’aménagement réfléchi, qui offre une vision cohérente non pas seulement du développement de la cour de voirie, mais de toute l’entrée de quartier, sur la rue Hochelaga. Nous voulons proposer une vision de l’aménagement pour ce secteur à laquelle devront souscrire les promoteurs. Celle-ci comprendra de nombreuses mesures favorisant l’agriculture urbaine, comme des jardins communautaires et collectifs, et même la plantation de végétaux comestibles à même les aménagements urbains.

Réponse de Marc Tremblay, d’Intégrité Montréal (Michel Brûlé) :

Le jardin Souligny, le 3e en importance dans l’arrondissement, est une richesse irremplaçable dans un coin de la ville qui manque cruellement d’espaces verts. En plus, les autres jardins communautaires sont trop éloignés pour satisfaire les besoins des résidents du quartier. Nous croyons donc prioritaire de le préserver coûte que coûte et d’ajouter de nouveaux espaces verts dans ce secteur de la ville.

Réponse de Jonathan Talla, candidat de Vrai Changement(Mélanie Joly) dans Tétreaultville :

Je souhaite préserver le jardin communautaire de Souligny dans le futur développement de la voirie Honore-Beaugrand, car il aurait un apport non négligeable pour une alimentation saine, pour l’amélioration de la qualité de l’air et pour la socialisation des citoyens qui l’utiliseraient.

Relance des grandes artères

Les participants au forum ont été très clairs : on doit résolument relancer les artères commerciales de Mercier-Est en finançant notamment la réfection des façades, des vitrines et du mobilier urbain.

Allez-vous soutenir financièrement l’embellissement des rues commerciales Hochelaga et Des Ormeaux?

Réponse de Gaëtan Primeau, candidat de Tétreaultville, de Coalition Montréal (Marcel Côté) :

Soutenir une artère, ce n’est pas seulement ajouter des bancs ou des supports à vélo et planter des arbres. Il y a plusieurs années, nous avons travaillé fort dans le but de relancer ce secteur et ça n’a pas fonctionné. Même si la volonté citoyenne est aujourd’hui manifeste, il faut avant tout impliquer les commerçants. Il faut les consulter, connaître leurs demandes. On peut organiser demain matin, par exemple, une vente trottoir comme celles des rues Ontario ou Saint-Laurent. Mais ça doit se faire de façon structurée. Est-ce que les commerçants veulent d’une association? Il faudra leur demander. On a des gestionnaires qualifiés à l’arrondissement pour faire du développement commercial. Mais tout projet de relance doit intégrer les commerçants.

Réponse de Pierre Lessard-Blais, candidat à la mairie, et Suzie Miron, candidate de Projet Montréal (Richard Bergeron) dans Tétreaultville :

Ces rues commerciales sont l’un des chevaux de bataille de Suzie Miron, candidate dans le district Tétreaultville. Notre équipe ne veut non pas seulement soutenir financièrement leur embellissement, mais aussi travailler activement à les dynamiser. Nous envisageons par exemple la création d’une Société de développement commercial (SIDAC) afin de coordonner ces efforts en accord avec la volonté des commerçants.

Réponse de Marc Tremblay, d’Intégrité Montréal (Michel Brûlé) :

L’Association des commerçants d’Hochelaga-Maisonneuve (ACHM) réclame depuis longtemps l’aide de la ville pour revitaliser cette artère commerciale et a pris elle-même plusieurs initiatives dans les 30 dernières années. Nous favorisons naturellement sa rénovation et son embellissement, notamment par l’ajout de bacs de fleurs, l’amélioration de l’éclairage nocturne, le réaménagement des terre-plein. Le financement de ces améliorations devrait être assumé en grande partie par la Ville avec une participation des commerçants. Toutefois, la revitalisation soutenue de la rue Hochelaga est indissociable de celle de tout le quartier avec, en priorité, l’ajout de nouvelles industries et une politique d’habitation dynamique.  

Réponse de Jonathan Talla, candidat de Vrai Changement(Mélanie Joly) dans Tétreaultville :

Augmenter l’achalandage des rues commerciales Hochelaga et Des Ormeaux est un enjeu crucial pour redynamiser l’économie dans notre quartier. Je soutiendrai financièrement, dans la limite des moyens de l’arrondissement, tout projet qui contribuerait à cette redynamisation.

Vos commentaires
loading...