Publicité

Promenade Bellerive : la navette fluviale, premier d’une série de succès

Économie, Élus, Environnement, Histoire
Promenade Bellerive

Le premier mandat de la Société d’animation fut d’opérer une navette fluviale transportant cyclistes et piétons vers les Îles de Boucherville. (photo: Société d’animation de la Promenade Bellerive)

Il y a vingt ans, un projet porteur pour l’est de Montréal est né : l’instauration d’une navette fluviale entre la Promenade Bellerive et le parc des Îles de Boucherville.

Alors qu’on vient de gagner la bataille contre le Port de Montréal, qui voulait détruire la Promenade Bellerive pour agrandir ses installations, les citoyens derrière la toute nouvelle Société d’animation de la Promenade Bellerive ont une idée de génie : mettre en place une navette fluviale entre l’est de Montréal et le tout nouveau Parc national des Îles de Boucherville, dont la création est également issue d’une lutte citoyenne.

« Le premier mandat de la Société d’animation fut d’opérer une navette fluviale transportant cyclistes et piétons vers les Îles de Boucherville, raconte René Di Cenzo, un des fondateurs et piliers de cette société. C’était en fait, à l’époque, le projet principal de la société, avec la protection du parc lui-même. Avec les années, nous avons organisé des randonnées fluviales vers les Îles mais aussi un vignoble, celui du Domaine de l’île Ronde, au beau milieu du Saint-Laurent, entre Saint-Sulpice et Verchères. »

Les dirigeants de la Société d’animation profitent du passage de l’an 2000 pour attirer l’attention envers la Promenade Bellerive. «  La Ville en profite pour investir dans les infrastructures du parc, notamment la scène et le chalet, érigés dans la partie ouest, reprend M. Di Cenzo. Un comité formé de la Société d’animation, de la Maison de la culture de Mercier et de la Ville de Montréal précise le projet. La Société d’animation devient maître d’oeuvre du projet. »

« Depuis que la scène est construite, nous organisons plusieurs événements avec différents partenaires (v. autre texte), reprend M. Di Cenzo. On y va avec les moyens du bord. Mais rapidement, la scène s’est imposée comme le lieu par excellence pour célébrer la Saint-Jean-Baptiste dans Mercier-Est. »

Longtemps itinérants

La Société d’animation fut longtemps un groupe communautaire itinérant. Elle a logé dans de nombreux locaux, rue Notre-Dame ou Hochelaga, avant que la Ville de Montréal bâtisse un chalet directement dans le parc, tout près de la maison Ethan-Allen, angle Mercier et Bellerive.

Promenade Bellerive

Le chantier du chalet de la Promenade Bellerive. (photo: Société d’animation de la Promenade Bellerive)

En 1997, la Ville érige le chalet et en confie la gestion à la Société d’animation, qui y installe ses locaux. Le chalet comprend une salle d’exposition très fréquentée ainsi qu’un kiosque de crème glacée, un véritable hit pour le parc. Le kiosque permet à la société d’embaucher plusieurs employés.

Les anciens quais de déglaçage

René Di Cenzo raconte qu’une autre grande victoire citoyenne concernant la Promenade Bellerive fut l’abandon des activités de déversement de sel de déglaçage sur son territoire, qui se déroulaient à l’extrémité est du parc, dans une enceinte clôturée.

Aujourd’hui, deux quais témoignent de cette activité vis-à-vis l’avenue Georges-V. « Les bateaux accostaient à ces deux quais et on déchargeait le sel qui servait au déglaçage des rues de Montréal, reprend M. Di Cenzo. Les citoyens se sont battus pour que ça disparaisse. Aujourd’hui, un des deux quais a été transformé en une esplanade qui offre une des meilleures vues sur le parc national des Îles de Boucherville. C’est un endroit très prisé par les pêcheurs. »

M. Di Cenzo reconnaît que la Promenade Bellerive est un jeune parc, comparé au mont Royal ou au parc Lafontaine.  Mais aujourd’hui, la végétation a envahi un territoire qui, il y a 20 ans, n’était qu’une plaine gazonnée assez laide. « Le site est exceptionnel, spectaculaire, dit-il. C’est un véritable bijou, une rare fenêtre verte sur le fleuve. Les gens viennent de partout pour en profiter. C’est encore un des secrets les mieux gardés de Montréal. »

« De plus en plus de jeune familles viennent pique-niquer ici, dit-il. Plusieurs aimeraient lui doter d’infrastructures comme des terrains de jeux ou de soccer. Ce n’est pas sa vocation. Quatre parcs d’arrondissements jouxtent la Promenade Bellerieve. C’est là qu’on doit installer ces infrastructures, pas dans la Promenade qui demeure un lieu de contemplation et de détente. »

Promenade Bellerive

Vue vers le fleuve depuis la salle d’exposition du chalet de la Promenade Bellerive. (photo: Société d’animation de la Promenade Bellerive)

Ces quatre parcs voisins de la Promenade Bellerive sont : Honoré-Mercier, Clément-Jetté, où l’on trouve une aréna et le futur centre aquatique intérieur, Clément-Jetté Sud et Taillon, où sont installées une piscine extérieure et une pataugeoire. On y aménage également une aire de jeux pour enfants, des terrains de volleyball et des aires de pique-nique. L’aire de jeux pour enfants du parc Honoré-Mercier sera aussi refaite l’an prochain.

L’avenir

La Promenade Bellerive souffre du manque de connexion cyclable avec l’est et l’ouest. La piste de la rue Notre-Dame dans l’ouest fait pitié. Elle est inexistante dans l’est car elle emprunte l’ancien chemin de fer de la rue Souligny, où la piste est en très mauvais état.

Vers le nord, des liens cyclables sont planifiés par la Ville afin de relier la promenade avec le nouveau parc Carlos d’Alcantara, dans le Faubourg Contrecoeur, et le parc Roger-Rousseau, dans l’arrondissement d’Anjou. On se prend à rêver d’un autre lien entre ce dernier parc et le parc Armand-Bombardier, qui est situé près du boul. Gouin.

En attendant, Réal Ménard, le maire sortant de l’arrondissement Mercier Hochelaga-Maisonneuve l’a confirmé juste avant le déclenchement de la campagne électorale : la Ville va remplacer tous les bancs du parc par des modèles plus résistants, fabriqués avec des produits issus du recyclage. Et la Promenade Bellerive a été choisie comme l’un des grands parcs où sera testé un nouveau modèle de poubelles qui sera installé dans tous les grands parcs de la métropole.

Promenade Bellerive

Un des anciens quais de débarquement des sels de déglaçage a été converti en poste d’observation. (photo: Société d’animation de la Promenade Bellerive)

Lisez les autres textes :

L’incroyable succès de la Promenade Bellerive

L’indispensable Société d’animation

Vos commentaires
loading...