Publicité

Votre cinéma de quartier en campagne de financement

Culture, Économie, Vie de quartier
L'objectif de la campagne est de récolter 28 000$. (photo: StationVu)
L’objectif de la campagne est de récolter 28 000$. (photo: StationVu)

StationVu veut ouvrir un cinéma de quartier dès le printemps. La campagne de financement est déjà lancée et on attend vos dons.

« Il n’y a aucun cinéma entre la rue Viau, où se trouve le Star Cité de la chaîne Cineplex, angle Pierre-de-Coubertin, et Lachenaie. Il faut changer ça », explique Yvonick Houde, président du conseil de StationVu.

« C’est clair qu’avec la fermeture ces dernières années des cinémas Langelier, Paradis et Place Versailles, il faut se taper beaucoup de kilomètres pour aller au cinéma, reprend-il. Et les gens, dans le quartier, ont soif de connaître du cinéma d’auteur. » Le seul cinéma dans l’est de Montréal, à part le StarCité, est le Lacordaire, de la chaîne Guzzo, situé à Montréal-Nord. Sinon, il y a le Cineplex Boucherville, sur de Mortagne près de l’autoroute 20.

Bientôt dans un cinéma près de chez-vous

StationVu est un organisme d’économie sociale déterminé à doter Mercier-Est d’un cinéma de quartier. Ce sera un complexe multisalle dédié au cinéma d’auteur grand public, de primeurs, de films pour toute la famille, de films expérimentaux et de documentaires ayant une certaine notoriété dans les médias. Le cinéma québécois occupera une grande place dans la programmation.

StationVu s’est fait connaître depuis deux ans par ses projections de cinéma en plein-air au parc de la Promenade Bellerive et sur l’esplanade du Parc Olympique, ainsi que par des projections à la Maison de la culture de Mercier.

L’organisme vient de lancer une campagne de financement de 28 000$. Cette campagne est scindée en trois: une soirée-bénéfice qui récoltera 2000$, une collecte auprès de partenaires et d’entreprises, qui devrait rapporter 7500$, et une opération de sociofinancement (crowdfunding) sur Fundo.ca pour 20 000$. Pour le moment, StationVu est le projet en vedette sur ce service. À 16 jours de l’échéance (il serait possible de la repousser), 2150$ ont été recueillis, soit 22% de l’objectif.

StationVu utilisera cet argent pour aménager une première salle temporaire de 48 places dans les locaux du Centre de production Jeun’Est (8075, rue Hochelaga), qui ouvrira en 2014. On peut voir une ventilation des coûts ici. L’organisme tiendra aussi une soirée bénéfice, le 21 novembre, en présence du député de Bourget et ministre de la Culture, Maka Kotto, au studio Piccolo.

Les dons recueillis sur Fundo vont de 20$ à 500$. Les responsables ont prévu des incitatifs :

• 20$ : vous attirera un courriel de remerciement… ainsi qu’une carte de membre de StationVu d’une valeur de 5$;

• 50$ : deux billets gratuits et une carte de membre;

• 75$ : deux entrées gratuites, une carte de membre et un calendrier StationVu d’une valeur de 20$;

• 100$ : deux billets à l’inauguration de la salle, le calendrier et la carte de membre;

• 300$ : deux billets pour la soirée bénéfice du 21 novembre, le calendrier et la carte de membre;

• 500$ : un siège à votre nom pour un an que vous pouvez réserver sur appel, 10 entrées gratuites et la carte de membre.

StationVu a plus 600 amis sur Facebook. L’organisme veut capitaliser sur cette notoriété pour mousser sa campagne de financement.

StationVu

La projection « Astérix et Obélix au Service de Sa Majesté », de Laurent Tirard, à l’Esplanade du Parc olympique l’été dernier. (photo: StationVu)

Vers un complexe permanent

Outre sa salle temporaire, StationVu entend bâtir, en 2015, un véritable cinéma de quartier. Le complexe comprendrait trois salles, un bistrot et des bureaux. Les dirigeants ont deux ou trois emplacements en tête, dans le secteur Hochelaga/Desormeaux. Il s’agit d’un projet de 2,6M$.

« Il n’est pas question de construire un nouveau StarCité dans le quartier, reprend M. Houde. Nous ne voulons absolument pas être en compétition avec les chaînes commerciales. »

Entretemps, StationVu entend projeter quelques films cet hiver à la Maison de la culture Mercier, dont « Boule et Bill » (17 novembre, 13h), de Franck Magnier et Alexandre Charlot (bande-annonce), un film pour enfants basé sur la BD du même nom, ainsi que « Louis Cyr », de Daniel Roby, le même jour à 15h30 (bande-annonce). Le film « Gabrielle », de Louise Archambault, sera également à l’affiche le 24 janvier à 19h (bande-annonce). On peut voir toute la programmation de Station-Vu ici.

StationVu fut lancé en 2011 et a projeté ses premiers films à l’été 2012 au parc de la Promenade Bellerive, dont « Artisans de père en fils », de François Laflamme, « Trou Story », de Robert Monderie. L’été dernier, l’organisme a projeté « Astérix et Obélix au Service de Sa Majesté », de Laurent Tirard, à l’Esplanade du Parc olympique, et « Tibet, Terre des braves », de Geneviève Brault (bande-annonce), et « Les Gamins », d’Anthony Marciano (bande-annonce), au parc de la Promenade Bellerive.

Ah oui, on vendra du pop-corn dans la nouvelle salle de StationVu!

Vos commentaires
loading...