Publicité

Les oubliés de la rue Robitaille

Environnement, Vie de quartier
déneigement

Après trois tempêtes, les riverains du côté nord de la rue Robitaille n’ont pas encore été déneigés! (photo: Contrecoeur Express)

Nous sommes le 22 décembre, en après-midi. Après trois tempêtes, les riverains du côté nord de la rue Robitaille n’ont pas encore été déneigés!

Les bancs de neige atteignaient presque cinq pieds sur le côté nord de la rue Robitaille, entre Claude-Masson et Paul-Pau, vers midi. Leur largeur faisait la longueur d’une voiture semi-compacte. Et c’est comme ça depuis sept jours.

La Ville a déneigé les trottoirs plusieurs fois, mais il est impossible de traverser adéquatement les rues Amulette-Garneau et Eugène-Achard à pied. L’opérateur de la chenillette a eu beaucoup de difficulté à pousser la neige et à identifier la position exacte des trottoirs. Il faut donc marcher dans la rue.

La rue est assez large pour ne laisser passer qu’une seule voiture. À 50 mètres, la rue Claude-Masson est davantage déneigée et c’est compréhensible : c’est le parcours de l’autobus 26.

La rue Robitaille, elle, semble oubliée des équipes de déneigement. Ses résidents ne savent plus où mettre la neige.

La Ville a déblayé le côté sud de la rue jeudi dernier (19 décembre). À 50 mètres à l’est, l’arrondissement Anjou avait déjà planté ses pancartes de déneigement sur le côté nord. Dans la portion du Faubourg Contrecoeur, dans l’arrondissement Mercier Hochelaga-Maisonneuve, on attend encore…

Vu qu’il est dimanche, Contrecoeur Express n’a pas pu joindre les responsables du déneigement à l’arrondissement.

Il est prévu des chutes de neige et de grésil de 15 à 30 centimètres d’ici demain. Les accumulations enregistrées à Montréal (Trudeau) depuis le début de l’hiver totalisent 70,5 cm. 

Vos commentaires
loading...