Publicité

À ne pas manquer : Thomas Hellman ce vendredi

Culture
thomas hellman

Thomas Hellman remporte un énorme succès critique, notamment avec son album « Thomas Hellman change Roland Giguère ». (photo: Mathieu Rivard – thomashellman.com)

Concert-événement à la Maison de la culture Mercier, ce vendredi : Thomas Hellman.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas cet auteur-compositeur inusité, Thomas Hellman est une étoile montante du showbizz québécois qui occupe une place très particulière dans notre culture. Il incarne le croisement entre la littérature et la chanson.

En spectacle, il offre, dans les faits, une sorte de concert littéraire où se croisent chansons de l’auteur-compositeur-interprète (les siennes ou celles de gens qu’il admire) et textes littéraires signés par ses auteurs préférés. Le tout enrobé des guitares de Hellman et de la contrebasse de son comparse, Serge Reynolds. Musicalement, l’artiste se situe à la croisée de la chanson française et du folk roots. Il est en nomination pour le Jutra de la meilleure musique originale, pour le film « Les manèges humains » de Martin Laroche (le gala des Jutra est diffusé à Radio Canada, le dimanche 23 mars, 19h30).

Hellman est né à Montréal, mais son père est Américain et sa mère Française. Il détient une maîtrise en littérature française de l’Université McGill. Il est d’ailleurs chroniqueur littéraire à l’émission-phare de la littérature « Plus on est de fous, plus on lit », à la Première chaîne de Radio Canada, ainsi qu’à une autre émission-culte de la même chaîne, « la Tête ailleurs ».

Hellman a cinq disques à son actif, dont L’appartement (2005), Departure Songs (2007), Prêts, Partez (2008) et Thomas Hellman chante Roland Giguère (2012). Ce dernier, un livre-disque aux Éditions l’Hexagone, par lequel il chante 13 poèmes qu’il a mis en musique, tirés de « L’âge de la parole «  et du « Temps et lieux » du regretté poète, lui a valu un prix prestigieux dans la francophonie : le Coup de cœur de l’Académie Charles-Cros 2013.

Thomas Hellman a remporté de nombreux prix en carrière, dont un Miroir en 2006, le Prix Félix-Leclerc de la chanson en 2007, ainsi que plusieurs nominations au Gala de l’ADISQ, dont « Auteur compositeur de l’année » et « Révélation de l’année » en 2007.

Sa tournée actuelle, qui s’arrête à la Maison de la culture Mercier ce vendredi (21 février, 20h) est signée Brigitte Haentjens, une célèbre metteure en scène québécoise qui a beaucoup travaillé au théâtre, notamment à l’Espace Go, au Quat’Sous, au Rideau Vert, à la Nouvelle Compagnie Théâtrale et à l’Usine C. Elle fut l’une des initiatrices de l’événement Moulin à paroles, qui s’est déroulé sur les Plaines d’Abraham à l’été 2009, qui a permis à une centaine d’auteurs de lire des textes originaux sur la démocratie, jour et nuit pendant trois jours. L’événement avait fait un tabac dans les médias.

Vos commentaires
loading...