Publicité

Dossier : Succès total de la ligne 26

Environnement, Vie de quartier
Selon la STM, la ligne 26 affiche un achalandage de 2300 déplacements par jour. (photo: Stéphane Desjardins)
Selon la STM, la ligne 26 affiche un achalandage de 2300 déplacements par jour. (photo: Stéphane Desjardins)

« Cet autobus est toujours vide. » Rien n’est plus faux, selon la STM. En fait, la 26 serait un succès sur… toute la ligne!

« Cette ligne n’a jamais stagné : son achalandage plutôt est en croissance constante depuis qu’elle fut lancée il y a deux ans », explique Michel Tremblay, chef de division au développement des réseaux à la Société de transport de Montréal (STM).

La STM ajoute que la ligne 26 affiche un achalandage de 2300 déplacements par jour. Ce sont des données moyennes appliquées à une journée typique moyenne, à l’automne 2013. On parle ici du nombre de personnes qui montent à bord. On serait bien loin de la norme minimale de 25 passagers par heure de service, en deçà de laquelle une ligne peut être remise en question.

« Au contraire, avec la ligne 26, il n’y a aucun questionnement sur ce plan, même aux heures creuses. Dès le début, cette ligne a atteint et dépassé nos normes de performance. »

M. Tremblay signale que l’achalandage est constamment en croissance, et ce dès le premier jour. Les experts de la STM tiennent évidemment compte des périodes « creuses », comme l’été et la fin de semaine.

La ligne 26 constitue donc un franc succès.

«  Ça devrait encore s’améliorer avec la construction des nouvelles phases du Faubourg, reprend Michel Tremblay. Avec 1800 logements prévus dans ce nouveau quartier, la ligne 26 sera encore plus attrayante. »

De plus, « l’achalandage de la ligne 26 va augmenter encore plus à partir du 5 avril prochain, avec l’ouverture de la piscine Annie-Pelletier, commente Roger Dufresne, un citoyen habitant la rue Paul-Pau. L’autobus 26 permet aussi de desservir le Centre Médical Hochelaga, une clinique médicale située rue Hochelaga, entre Des Ormeaux et Paul-Pau. Un lien direct entre le Faubourg et le métro Honoré-Beaugrand couperait ces accès. »

« Il est clair que plus le temps passe, plus les citoyens du Faubourg vont découvrir ce service, plus l’achalandage va augmenter », a commenté Réal Ménard le maire de l’arrondissement de Mercier Hochelaga-Maisonneuve, le mois dernier, à Contrecoeur Express.

À lire : notre texte sur le trajet de la 26

À lire : notre texte sur le détour de la 26, rue Hochelaga

 

Vos commentaires
loading...