Publicité

Marché public : il y a une demande

Environnement, Vie de quartier
catalina

Calatina Bonilla, du SÉSAME, a révélé l’intérêt de la population pour un marché public dans Mercier-Est, selon un sondage mené par l’organisme. (Photo: Stéphane Desjardins)

Les résultats préliminaires d’un sondage mené depuis quelques semaines démontrent l’intérêt sans équivoque envers le projet d’un marché public dans Mercier-Est.

L’assemblée se Solidarité Mercier-Est (SME) de jeudi soir (5 février, v. autre texte) a débuté avec une présentation du Service d’éducation et de sécurité alimentaire de Mercier-Est (SÉSAME) sur le projet de CÉRES, un marché public dans Mercier-Est (v. notre dossier). Le directeur général du SÉSAME, Stéphane Tremblay, a présenté le projet et Catalina Bonilla, agente de développement, a dévoilé les résultats d’un sondage (v. autre texte) mené depuis quelques semaines faisant clairement état d’une demande.

Le sondage, qui se terminera bientôt (on peut participer en cliquant ici), a récolté 180 réponse. Les organisateurs espèrent en obtenir 200. Il constitue la première étape de faisabilité du projet de marché public, qui comprend un volet d’agriculture urbaine, de marchés satellites saisonniers et de distribution par triporteurs à des clientèles ciblées. Le SÉSAME espère implanter le marché au cours des cinq prochaines années.

Entretemps, le sondage a clairement illustré l’opinion générale voulant que Mercier-Est soit un désert alimentaire, soit un quartier où il faut prendre sa voiture si on désire acheter des fruits et légumes frais. Une centaine de personnes ont d’ailleurs affirmé que l’offre, à ce chapitre, est clairement insuffisante dans le quartier. Qu’une grande majorité de la population prend effectivement son auto pour s’approvisionner, notamment dans Mercier Ouest et Anjou.

L’intérêt demeure fort envers le projet de marché, car 120 personnes l’ont exprimé dans le sondage. Une soixantaine de personnes ont affirmé qu’ils fréquenteraient très souvent des kiosques maraîchers installés dans Mercier-Est.

Vos commentaires
loading...