Publicité

Projet de coop de 232 logements dans le Faubourg

Vie de quartier
Il y a déjà trois coopératives d'habitation dans le Faubourg Contrecoeur. La prochaine comportera quatre immeubles de 232 logements. (photo: Stéphane Desjardins)
Il y a déjà trois coopératives d’habitation dans le Faubourg Contrecoeur. La prochaine comportera quatre immeubles de 232 logements. (photo: Stéphane Desjardins)

L’organisme Bâtir son quartier pilote un projet de coopérative d’habitation de 232 logements, évalué à 30M$, dans le Faubourg Contrecoeur.

Quatre immeubles, un volet famille important, une salle communautaire, un stationnement souterrain et une grande cour verte. Le projet pourrait voir le jour dès cette année si ses promoteurs s’entendent avec la Société d’habitation de Montréal (SHDM), le maître-d’oeuvre du développement du Faubourg Contrecoeur.

Le projet, une coopérative de solidarité, est en fait la fusion de deux coopératives qui étaient planifiées sur autant de sites dans le Faubourg. En fait, la coopérative d’habitation Fusion Verte devait même être construite en 2012. Mais le « scandale du Faubourg Contrecoeur » autour de la SHDM et de l’entreprise F. Catania ont entraîné un imbroglio administratif et juridique qui a mené à l’annulation du chantier d’une centaine de logements.

Après plusieurs mois de réflexion, Bâtir son quartier, qui a piloté l’érection des trois coopératives d’habitation actuelles du Faubourg, propose désormais, en collaboration avec les membres de Fusion Verte, un nouveau projet beaucoup plus ambitieux.

« L’abandon du projet de 2012 a beaucoup découragé les membres de Fusion Verte, explique Manon Bouchard, agente de développement à Bâtir son quartier. Mais, l’été dernier, quand ils ont vu que la SHDM avait relancé le développement du Faubourg avec la phase IV, qui ne comprend que des condos, ils ont considéré que ce serait injuste de ne pas relancer également le volet logement social. »

Finalement, au lieu de réaliser une coop de 110 unités dans l’îlot D (au sud de la rue de Grosbois) et une autre de 80 unités dans l’îlot C du Faubourg (au nord de la rue de Grosbois, sur Contrecoeur), bâtir son quartier a proposé de centraliser une seul projet de coopérative dans l’îlot D. Ce terrain comporte actuellement trois immeubles de condos sur la rue Duchesneau, à l’ouest de l’îlot. La plus grande part de cet îlot, à l’est, qui actuellement en friche, est bordée par les rues Marie-Ange-Bouchard, de Grosbois et Contrecoeur. L’îlot D fait face à la partie nord de la future zone commerciale.

Quatre immeubles

Le projet comporte donc quatre immeubles. Trois d’entre eux seraient érigés dans la partie centrale de l’îlot et le quatrième aura sa façade rue Contrecoeur. Deux bâtiments, les C1 et C2, donnent sur le rue de Grosbois. Ils offriront des logements de type « maisonnette » mais sur un seul étage, avec de grands logements (5 ½ à 7 ½) pour les familles. Au sud, rue Marie-Ange-Bouchard, le bâtiment B comptera cinq étages et offrira également des logements famille (4 ½ et 5 ½). Un stationnement de béton sera situé sous cet immeuble.

Les immeubles B et C seront disposés autour d’une grande cour gazonnée. Le projet ne comporte aucun espace de stationnement extérieur. « Habituellement, les acheteurs de condos possèdent davantage de véhicules que les membres des coopératives, ce qui explique la faible densité de sationnement », reprend M. Bouchard.

Le bâtiment A, qui comptera sept étages et 136 logements (des 3 ½ et 4 ½), fera toute la longueur de l’îlot entre les rues Marie-Ange-Bouchard et de Grosbois, mais donnera principalement sur Contrecoeur. C’est à son rez-de-chaussée qu’on trouvera une salle communautaire (v. autre texte).

La SHDM a confirmé à Contrecoeur Express que la firme Catania avait fait une demande pour la cession du terrain dans le but de bâtir une coopérative d’habitation de 230 logements. Actuellement, cette firme joue le rôle d’intermédiaire entre la SHDM, Bâtir son quartier et l’entrepreneur général. La SHDM tient un conseil d’administration ce soir (mardi 25 février) mais sa porte-parole, Leslie Molko, n’a pas précisé si cette question allait y être abordée.

C’est Catania qui a piloté la construction des trois coopératives d’habitation actuelles dans le Faubourg Contrecoeur : Coeur du Paradis (35 logements), Providence de Contrecoeur (35 logements) et Coeur vaillant (51 unités).

Un volet d’agriculture urbaine est aussi considéré, en collaboration avec l’Éco-Quartier de Tétreaultville.

Un projet de Centre de la petite enfance (CPE) dans le Faubourg (v. notre dossier) n’a pas encore vu le jour, car il nécessite un changement de zonage. Il était initialement prévu au rez-de-chaussée du projet de coopérative d’habitation qui a avorté en 2012. Plusieurs sites potentiels font l’objet de tractations, dont la zone commerciale et l’éventuelle résidence pour aînés, qui sera érigée derrière l’immeuble de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ).

Vos commentaires
loading...