Publicité

100 premiers jours de Projet Montréal dans Mercier–Hochelaga-Maisonneuve

Communiqués, Élus
conseil

(photo: Stéphane Desjardins)

Montréal, le vendredi 14 mars 2014 – À l’occasion des 100 premiers jours de leur mandat, les élus de Projet Montréal à Mercier–Hochelaga-Maisonneuve ont fait le bilan de leurs actions et de leurs réalisations. « Depuis notre élection, nous avons soutenu l’administration pour faire avancer les dossiers de l’arrondissement et nous avons consulté les citoyens sur les enjeux qui les préoccupent et qui devraient être mis de l’avant », a souligné Éric Alan Caldwell, conseiller de ville d’Hochelaga.

Budget d’arrondissement

L’étude du budget 2014 de la Ville de Montréal par les élus de Projet Montréal a mis en lumière les enjeux budgétaires avec lesquels les arrondissements doivent jongler pour boucler leurs budgets. Mercier–Hochelaga-Maisonneuve n’y fait pas exception. Éric Alan Caldwell et Laurence Lavigne Lalonde ont voté contre l’augmentation de la taxe spéciale locale et ont mobilisé leurs collègues pour effectuer une révision de fond de l’exercice budgétaire. Un comité de travail a notamment été créé pour déterminer les défis budgétaires et afin de dégager de nouvelles sommes d’argent pour l’arrondissement. « Compte tenu du fait que la dotation de la ville-centre est insuffisante pour maintenir l’offre de services actuelle, nous devons rechercher de nouvelles sources de revenus et faire des choix. Nous ne pouvons pas continuer à mettre ce fardeau sur les épaules des citoyens et citoyennes par le biais de la taxe spéciale. Et c’est pour cette raison que nous avons voté contre. », a ajouté Laurence Lavigne Lalonde, conseillère de ville de Maisonneuve–Longue-Pointe.

Laurence Lavigne Lalonde, qui est membre de la Commission sur les finances et l’administration de la Ville de Montréal, a appuyé – et contribué à faire adopter par l’ensemble du conseil – les critères essentiels à une plus grande transparence en matière d’information budgétaire. « Nous demandons à la Ville de présenter des documents budgétaires comprenant une base de comparaison pluriannuelle, et ce dès le budget 2015. Nous comptons donner l’exemple dans Mercier–Hochelaga-Maisonneuve », a mentionné cette dernière.

logo_communique

Des élus à l’écoute des citoyens

Dans le but de favoriser la participation citoyenne dans l’arrondissement, les conseillers de Projet Montréal ont travaillé avec l’administration pour devancer la période de question des citoyens au début des séances de conseil. « Nous continuerons de mettre de l’avant plusieurs initiatives afin d’améliorer l’accessibilité du conseil municipal pour l’ensemble des citoyens et de favoriser de meilleurs échanges entre élus et citoyens », a ajouté Éric Alan Caldwell. Les élus de Projet Montréal ont également travaillé avec l’administration pour mettre davantage en valeur le service 311 auprès des citoyens et pour faciliter le transfert d’information.

Rigueur dans le contrôle des dépenses

L’un des dossiers prioritaires pour l’équipe de Projet Montréal a été de proposer des balises sur les dépenses des élus. Ainsi, les conseillers de ville Éric Alan Caldwell et Laurence Lavigne Lalonde n’ont effectué aucune dépense pour des événements publics organisés par des organismes partenaires de l’arrondissement. « Tel qu’annoncé en campagne électorale, nous nous sommes engagés à payer notre participation aux événements à même les avantages salariaux prévus pour les élus plutôt qu’à même le budget d’arrondissement », a rappelé Laurence Lavigne Lalonde. « Les principes de rigueur budgétaire s’appliquent aussi au bureau des élus », a quant à lui affirmé Éric Alan Caldwell.

Requalification de la cour Honoré-Beaugrand

Laurence Lavigne Lalonde a pour sa part pris la parole au conseil municipal ainsi qu’au conseil d’arrondissement pour accélérer le processus de requalification de la cour de voirie Honoré-Beaugrand afin de redévelopper le secteur avec des usages commercial et résidentiel. La conseillère a notamment abordé la question du financement requis pour la réfection pour la cour de voirie et les délais pour le lancement de l’appel d’offres. « Ce développement a été prévu à coût nul et implique le déménagement des équipements de la cour Honoré-Beaugrand à celle de Dickson, puis la construction de près de 330 unités de logement pour y accueillir, tant des personnes seules que des familles. Le projet inclut aussi un bon pourcentage de logements sociaux, ainsi que des espaces commerciaux, qui sont plus que nécessaires pour ce secteur. C’est un important projet pour la revitalisation de la rue Hochelaga dans Mercier-Est! », a-t-elle conclu.

Source :

Catherine Maurice, Attachée de presse de l’opposition officielle

Marie-Eve Gagnon, Attachée de presse adjointe, Cabinet de l’opposition officielle à l’Hôtel de ville

 

Vos commentaires
loading...