Publicité

Exclusif – Zone commerciale : il y aura consultation publique

Économie, Élus
Le changement de zonage devra peut-être impliquer une consultation publique pilotée par l'Office de consultation de Montréal. Ce qui ajouterait de douze à dix-huit mois de délais au développement de la zone commerciale. (photo: Stéphane Desjardins)
Le changement de zonage devra peut-être impliquer une consultation publique pilotée par l’Office de consultation de Montréal. Ce qui ajouterait de douze à dix-huit mois de délais au développement de la zone commerciale. (photo: Stéphane Desjardins)

C’est confirmé : le développement de la zone commerciale fera l’objet de consultations publiques. Car il faudra changer le zonage.

C’est ce qu’a confirmé Réal Ménard, maire de l’arrondissement de Mercier Hochelaga-Maisonneuve dans une rencontre exclusive avec Contrecoeur-Express. « Le plan de développement de cette zone prévoyait initialement de petits commerces de proximité dans de petites superficies, dit-il. Je sais que les citoyens désirent aussi de grandes surfaces. Il faudra donc changer le zonage en conséquence. »

Le changement concerne notamment les stationnements. Pour Réal Ménard, la philosophie de lutte contre les îlots de chaleur à Montréal devra être respectée : pas question d’implanter des centaines de cases de stationnements de surface comme ceux de la Place Versailles. « Mais on ne peut ignorer les réalités commerciales : on va faire en sorte que les conditions gagnantes soient en place pour attirer les commerces désirés par la population, dit-il. Il faudra faire preuve de créativité. On pourrait miser, par exemple, sur des stationnements souterrains, comme ça s’est fait ailleurs dans Montréal. »

La nature des commerces

Plusieurs citoyens veulent être consultés sur la nature des commerces qui seront implantées dans la future zone commerciale. Ils le manifestent régulièrement, notamment sur la page Facebook de Contrecoeur Express, et par plusieurs interventions au forum Agir pour mon quartier organisé par Solidarité Mercier-Est, en octobre dernier.

Les citoyens aimeraient qu’un supermarché à grande surface s’installe dans le Faubourg, peut-être même de type Adonis, mais aussi des commerces du genre Première Moisson et SAQ. Ainsi que des cafés ou des commerces d’ambiance de plus petite taille. M. Ménard a promis d’écouter les citoyens.

Il n’a pas pu préciser si le changement de zonage implique obligatoirement une démarche pilotée par l’Office de consultation de Montréal. Ce qui ajouterait de douze à dix-huit mois de délais au développement de la zone commerciale. « Mais il y aura des consultations à coup sûr. Si ce n’est pas l’Office, ce seront celles de l’arrondissement », conclut le maire.

V. autre texte : Zone commerciale en 2014 : ça regarde mal

V. autre texte : 2240 personnes habitent le Faubourg Contrecoeur

Vos commentaires
loading...