Publicité

La saison d’agriculture urbaine 2014 est lancée

Environnement, Vie de quartier
jardins collectifs

Le temps des semis approche pour les jardins collectifs dans Mercier-Est. C’est le temps de s’inscrire et c’est gratuit! (photo: YQQ)

Le gentleman farmer en vous piaffe d’impatience? Sachez que vous pouvez dès maintenant vous inscrire aux quatre jardins d’agriculture urbaine de Mercier-Est.

Mercier-Est compte quatre jardins collectifs, dont deux situés assez près du Faubourg Contrecoeur. On parle de jardins collectifs et non communautaires. Ces derniers permettent à ceux qui y sont inscrits de cultiver un jardinet en solo ou en famille. Les jardins collectifs sont cultivés, eux, en groupe. La formule permet de se répartir les tâches et de partager les efforts et… la récolte!

Les deux jardins collectifs situés près du Faubourg sont celui du parc Clément-Jetté Nord, juste au sud de la voie ferrée, rue Dubuisson, ainsi que celui de l’Académie Dunton, au nord de la rue Fonteneau, tout près de l’autoroute 25, juste au sud du boul. Yves-Prévost.

L’organisme Y’a QuelQu’un l’aut’bord du mur (YQQ), qui gère l’Éco-Quartier Tétreaultville, responsable du volet d’agriculture urbaine, pilote deux autres projets de jardins collectifs. Le premier serait situé sur le terrain d’une école située plus près du Faubourg. Mais les négociations avec l’école ne sont pas terminées. Impossible, donc, de confirmer s’il ouvrira pour cet été. Le deuxième est rattaché au projet de coopérative d’habitation Fusion Verte, qui projette d’ériger quatre bâtiments dans le Faubourg dès cette année (v. notre texte). Ce jardin ne pourra donc pas ouvrir avant 2015, et seulement si le chantier est lancé cette année.

Les deux autres jardins sont situés au Chez-Nous de Mercier-Est, rue Hochelaga, près d’Honoré-Beaugrand, et au 700, Georges-Biszet, au sud de Notre-Dame, près d’Honoré-Beaugrand.

La saison approche

Le temps des semis approche et YQQ prévoit un atelier le 19 mars, en soirée. « La rencontre permettra aux gens de se connaître, de clarifier le fonctionnement des jardins et, surtout, de choisir le type de plantes à cultiver, en fonction des besoins de chacun et de l’apparence du jardin dans son ensemble, explique Vincent Bonner Guénette, chargé de projets en agriculture urbaine chez YQQ. Il faut organiser les bacs pour que ce soit esthétique et fonctionnel. »

M. Guénette ajoute que les participants bénéficieront du soutien d’animateurs. La saison s’étend de mars jusqu’au temps des récoltes, à l’été. Mars est consacré aux semis, qu’il faut entretenir et arroser. En mai, il faut préparer le sol et planter les semis. « C’est un engagement pour toute la saison, car il faut entretenir le jardin sur une base continue, désherber, arroser. Mais l’expérience a ses récompenses! », ajoute-t-il.

Les récoltes sont partagées entre les participants et une partie de la production est donnée à un kiosque maraîcher, qui offre, chaque été aux citoyens du quartier, des légumes frais et de qualité à des prix imbattables.

Le programme est gratuit. On s’informe en communiquant avec Vincent Bonner Guénette par téléphone (514-529-2023, poste 224) ou par courriel.

carte

Carte des jardins collectifs de Mercier-Est (cliquer pour agrandi).

Vos commentaires
loading...