Publicité

Le blogue de Laurence Lavigne Lalonde: Mercier-Est un exemple d’engagement citoyen

Éditoriaux, Vie de quartier
Laurence Lavigne Lalonde entourée des élus et des représentants des groupes et partenaires impliqués dans le projet de requalification de la cour de voirie Honoré-Beaugrand, lors de l'annonce de celui-ci le 27 mars dernier. (photo Patrick Deschamps)
Laurence Lavigne Lalonde entourée des élus et des représentants des groupes et partenaires impliqués dans le projet de requalification de la cour de voirie Honoré-Beaugrand, lors de l’annonce de celui-ci le 27 mars dernier. (photo Patrick Deschamps)

Laurence Lavigne Lalonde, la conseillère du district de Maisonneuve Longue-Pointe, signe ici son premier blogue pour le journal de Mercier-Est. Nous lui souhaitons la bienvenue.

Participation sociale, engagement citoyen, exercer sa pleine citoyenneté, etc. Des concepts dont on parle beaucoup depuis quelques années, des mots à la mode. Bien qu’on en parle plus que jamais et que de nombreuses organisations en fassent la promotion aujourd’hui, ses manifestations existent depuis fort longtemps. Au Québec et à Montréal on ne fait pas exception, les raisons de cet engagement et les modes de participation changent et évoluent. Le quartier Mercier-Est reflète très bien les différents courants.

La participation citoyenne, qu’est-ce que c’est et qu’en est-il en 2014?

Plusieurs grands mouvements citoyens ont marqué notre passé. Notre histoire sociale est teintée des revendications ouvrières, des manifestations pour des mesures d’hygiène, des manifestations pour le droit de vote des femmes. Ce sont ces différentes causes qui ont incité les citoyens et citoyennes à se mobiliser, se regrouper et débattre, allant parfois, voir souvent jusqu’à descendre dans la rue.

Vers les années 60 il y a une effervescence au sein de la société civile. Elle se mobilise, bouillonne autour d’enjeux de société tels que le féminisme, le mouvement indépendantiste, les revendications étudiantes. Les organismes communautaires, nouvellement porte-paroles de ces causes autrefois portées par des regroupements populaires informels, prennent de plus en plus de place et exigent des changements.

Aujourd’hui, les grands mouvements s’essoufflent un peu. La participation citoyenne s’est transformée, les causes sont plus nombreuses. Les citoyens et citoyennes s’engagent encore, mais de façon plus ponctuelle, sur des enjeux différents.

En réponse à tous ces changements, les gouvernements tentent d’être plus ouverts, d’être plus transparents et essaient de consulter davantage les individus concernés par leurs actions. Les citoyens et citoyennes, eux, s’organisent en mouvances marquées par de grandes rencontres : forum social, forum mondial, occupation politique. Avec l’arrivée du numérique et de ses outils, comme les réseaux sociaux, de nouvelles façons de s’engager et de se mobiliser sont créées. Elles correspondent parfois mieux à notre rythme de vie effréné.

Mobilisation forte dans un quartier en effervescence

Le quartier de Mercier-Est est un fort bel exemple de ces diverses formes de revendications. Le mouvement communautaire est dynamique, l’engagement des citoyens et citoyennes est ancré dans ce quartier depuis plusieurs décennies. Aujourd’hui, ce sont différentes générations qui se côtoient et travaillent ensemble à faire de Mercier-Est un endroit où il fait bon vivre. Voici quelques exemples phares qui illustrent le dynamisme des résidants de ce quartier.

Le parc de la promenade Bellerive

Ce grand parc urbain est né de l’effort conjoint des résidents et des élus du quartier pour s’approprier les berges du fleuve. Lors de la construction du tunnel Louis-Hyppolite Lafontaine, des tonnes de terres ont été déplacées et entreposées sur ce qui devait être une promenade urbaine. Cette promenade urbaine servait plutôt de dépôts de neiges, d’entrepôt de sel, etc. Devant cette situation, les citoyens se sont mobilisés et ont revendiqué leur fenêtre sur le fleuve. Le résultat de ces actions est le magnifique parc de la promenade Bellerive que nous connaissons aujourd’hui.

Forum Social

Le Forum social, « Agir pour mon quartier » organisé par Solidarité Mercier-Est a su mobiliser, et ce, durant près d’un an, de nombreux organismes communautaires et citoyens du quartier pour les écouter et faire valoir leur vision idéale de leur milieu de vie. Aujourd’hui, ce sont diverses actions issues de nombreuses consultations, faites auprès de plus de 1000 personnes, qui se réaliseront au sud du quartier de Mercier-Est.

Collectif Environnement de Mercier-Est

Ce collectif est né de préoccupations des résidents de ce quartier face à son développement. Des citoyens se réunissent, et ce, de façon soutenue depuis de nombreuses années pour lutter pour une meilleure qualité de vie dans ce secteur enclavé. La cohabitation avec les axes autoroutiers, le port de Montréal, la ville industrielle de Montréal-Est est difficile et les habitants de Mercier-Est se sont toujours tenus debout pour que l’on respecte leur quiétude et leur droit de vivre dans une ville à échelle humaine.

StationVu

Un projet né de l’initiative des quelques citoyens visionnaires et courageux, un peu férus de cinéma et de culture, voulant promouvoir et varier l’offre culturelle dans ce secteur. Aujourd’hui, la corporation StationVu est établie dans une petite salle de cinéma, et offre une belle variété de films.

Projet de requalification de la cour de voirie Honoré-Beaugrand

Ce projet, qui a été officialisé il y a à peine quelques semaines, ne serait pas celui qui a été présenté si les citoyens et groupes communautaires n’y avaient pas participé. Avant l’acceptation du projet, il y a eu trois séances de consultation, notamment avec la table de quartier. Ces séances ont permis de guider le développement du projet en respectant, dans la mesure du possible, les demandes du quartier. D’ailleurs, je me suis engagée à tenir des rencontres avec les résidents avoisinants tout au long des travaux pour m’assurer que ceux-ci génèrent le moins d’impacts négatifs possible.

Qu’est-ce qui vous mobilise?

Le milieu communautaire ne pourrait exister sans des citoyens et citoyennes engagés, des militants et des bénévoles qui gravitent autour pour les aider à réfléchir, à mobiliser et à faire rayonner les projets.

Il est impossible de répertorier toutes les actions découlant de la concertation et de la mobilisation citoyenne qui ont contribué et contribuent encore le développement de ce quartier.

Vous, chers citoyens, qu’est-ce qui vous mobilise? Quelles sont les petites ou grandes actions que vous faites pour votre quartier? Qu’est-ce que vous rêvez de voir se produire autour de chez vous?

Pour contacter vos élus, cliquez ici

Pour faire une demande de service : 3-1-1

 

Les opinions émises dans les blogues sont celles de leurs auteurs et non celles de Pamplemousse.ca.
Vos commentaires
loading...