Publicité

Arroser ou ne pas arroser?

Environnement
Chaque jour, six usines de filtration doivent alimenter en eau potable près de 2 millions de personnes, plusieurs milliers d’entreprises et assurer la sécurité incendie sur toute l’île de Montréal. (photo: FreeDigitalPhoto.net)
Chaque jour, six usines de filtration doivent alimenter en eau potable près de 2 millions de personnes, plusieurs milliers d’entreprises et assurer la sécurité incendie sur toute l’île de Montréal. (photo: FreeDigitalPhoto.net)

Que ce soit pour le ménage du printemps ou avec l’arrivée prochaine de l’été, l’utilisation responsable de l’eau est l’affaire de tous. Voici un rappel concernant le nouveau règlement entourant l’usage de l’eau potable adopté par la Ville de Montréal, en vigueur depuis le 20 juin 2013.

Permission d’arroser : quand et comment?

Les adresses paires peuvent arroser les dates paires et les adresses impaires peuvent arroser les dates impaires à l’aide d’un arroseur amovible ou un boyau poreux le soir, entre 20 h et 23 h, à condition qu’il ne pleuve pas. Les systèmes d’arrosage automatiques doivent être munis d’une sonde d’humidité et programmés pour arroser la nuit, entre 3 h et 6 h. L’arrosage manuel de la végétation peut être fait en tout temps, s’il ne pleut pas.

Il est interdit de remplir sa piscine entre 6 h et 20 h, sauf durant la période du 1er avril au 15 mai. Il est également interdit de laver les surfaces pavées, comme l’asphalte, les patios et les murs extérieurs, sauf lors de travaux de construction, d’aménagement ou pour des raisons de salubrité. Ces activités sont cependant permises en tout temps entre le 1er avril et le 15 mai.

Les bassins paysagers comprenant une cascade ou un jet d’eau doivent être munis d’un système de recirculation d’eau. Les appareils de climatisation ou de réfrigération utilisant de l’eau sans boucle de recirculation sont interdits, même que les appareils existants doivent être retirés d’ici 2018. Finalement, il est interdit de laisser ruisseler l’eau sur la rue ou sur les propriétés voisines.

Récupérer l’eau de pluie

Dans un contexte de changements climatiques, on estime que les épisodes de pluie intense seront de plus en plus fréquents et que la quantité de pluie augmentera de 15 % d’ici le milieu du siècle. Lorsque de grandes quantités d’eau sont introduites soudainement dans le réseau, cela peut occasionner des refoulements d’égout.

Non seulement la récupération d’eau de pluie dans des réservoirs peut contribuer à réduire l’utilisation d’eau potable pour l’arrosage, mais elle peut aussi servir à diminuer la quantité d’eau envoyée dans les égouts. En effet, l’installation d’un baril de récupération d’eau de pluie permet de détourner 80 000 litres d’eau de toit de l’égout par année. De plus, des systèmes simples et peu couteux peuvent être installés sur les gouttières afin d’orienter l’eau de pluie vers la pelouse et les aménagements paysagers.

À lire également :

Fini l’arrosage du gazon n’importe quand!

 

 

 

 

Vos commentaires
loading...