Publicité

Insuffler la vie de quartier dans le Faubourg Contrecœur

Vie de quartier
Quelques enfants du quartier qui s'amusent à faire des bulles par une belle journée de printemps: Henri (14 mois), Lyana (2 ans), Romy (2 ans), Charlie (3 ans), Alyssa (3 1/2 ans) et Félix (5 ans). (photo: Marie-Christine Gobeil)
Quelques enfants du quartier qui s’amusent à faire des bulles par une belle journée de printemps: Henri (14 mois), Lyana (2 ans), Romy (2 ans), Charlie (3 ans), Alyssa (3 1/2 ans) et Félix (5 ans). (photo: Marie-Christine Gobeil)

Deux nouvelles résidentes du Faubourg Contrecœur ont créé un groupe Facebook afin de rassembler les jeunes familles qui, comme elles, ont décidé de s’installer dans le quartier.

Emballées par une expérience très positive vécue dans un autre secteur de la Ville de Montréal, Marie-Luce Pelletier Legros et Marie-Christine Gobeil, mères de famille et voisines, voulaient réutiliser ce même outil de communication afin de rejoindre les familles récemment arrivées dans le Faubourg Contrecœur afin d’échanger des trucs et des conseils.

Alors qu’elle résidait dans Verdun, Marie-Christine faisait partie d’un regroupement de mamans provenant de Verdun, LaSalle et les environs, réunissant des centaines de membres. Marie-Luce a vécu la même expérience dans un groupe de parents de Hochelaga-Maisonneuve.

« On pouvait poser des questions de tout genre sur la page Facebook du groupe : alimentation des nourrissons, essai de sièges d’auto ou de poussettes pour bébé, échanger sur nos méthodes de gestion du temps, etc. », illustre Marie-Luce.

Rattacher les familles les unes aux autres

Pour l’instant, le Regroupement des parents du Faubourg Contrecœur ne compte dans ses rangs que quatre membres, mais les instigatrices du projet aimeraient bien voir leur groupe exploser en popularité.

« Nous souhaitons implanter le même genre d’esprit communautaire dans le Faubourg que nous retrouvons dans Hochelaga-Maisonneuve ou Verdun. Faire en sorte que l’endroit ait moins des allures de chantier de construction et rendre le milieu plus chaleureux », explique Marie-Luce.

« Tout le monde est un peu déraciné dans le secteur. Notre page Facebook se veut un moyen pour essayer de rejoindre les familles qui vont s’installer dans les quatre phases du projet résidentiel », ajoute Marie-Christine.

Le Regroupement des parents du Faubourg Contrecœur devrait donc permettre aux résidents du secteur de mieux connaître leurs voisins, en plus de pouvoir échanger des photos, de bonnes adresses, tout en s’échangeant de l’information sur les activités à venir dans le quartier.

Vos commentaires
loading...