Publicité

Land art à la Promenade Bellerive : créer avec dame Nature

Culture
L'événement Land art avec les élèves de 6e année de l'école Sainte-Claire aura lieu le 10 juin prochain au Parc de la Promenade Bellerive. (photo: Stéphane Desjardins)
L’événement Land art avec les élèves de 6e année de l’école Sainte-Claire aura lieu le 10 juin prochain au Parc de la Promenade Bellerive. (photo: Stéphane Desjardins)

C’est lors d’une promenade au Parc de la Promenade Bellerive que l’idée lui est venue : en apercevant le site des Deux saules pleureurs, Carolline Auclair, enseignante spécialiste en arts visuels à l’école Sainte-Claire, a décidé d’entreprendre pour la toute première fois un projet de « land art » avec ses élèves.

Le projet consiste en la création d’une œuvre d’art éphémère avec la nature. Les élèves de deux classes de 6e année de l’école Sainte-Claire seront amenés à réaliser des fleurs en origami qui seront par la suite accrochées aux deux saules pleureurs le mois prochain.

Un projet temporel

Outre la création des fleurs en classe – réalisée à l’aide de papier de bottin téléphonique peint en jaune – les élèves seront amenés à composer un court poème ou une courte réflexion personnelle sur un souvenir d’entraide durant l’événement. Ils devront également trouver un titre à l’œuvre collective en lien avec le thème des Deux saules pleureurs en plus de dessiner un croquis de l’œuvre.

De plus, l’œuvre finale aura une durée de vie d’à peine quelques heures. En effet, les fleurs devront être décrochées avant de quitter les lieux, afin de laisser le site dans l’état où il était avant l’intervention artistique.

« J’y ai vu une opportunité d’apprentissage. Dans la vie, certaines choses sont éphémères. Les élèves ont compris qu’ils devront défaire l’œuvre après l’exercice, puisqu’il s’agit d’un lieu public. Ils pourront toutefois offrir leurs fleurs à quelqu’un s’ils le désirent », explique Carolline Auclair.

La nature, source d’inspiration

En ce début de printemps, l’enseignante, originaire de la Beauce et arrivée dans l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve depuis 5 ans, a emporté avec elle une branche de saule en fleurs pour la montrer à ses élèves.

À son grand étonnement, la majorité de ses élèves n’avait encore jamais vu les fleurs des saules, que l’on appelle communément « pattes de minous » à cause des masses de poils duveteuses qui recouvrent les étamines jaunes.

« On devrait faire plus souvent des promenades dans la nature. Elle nous parle, mais nous ne l’écoutons pas toujours, alors que nous avons plein de parcs et de forêt à conserver autour de nous. La nature est pourtant la meilleure des enseignantes », soutien Carolline Auclair.

 

Les élèves de l’école Sainte-Claire, les parents d’élèves ainsi que les passants sont tous invités à assister à l’événement qui aura lieu le mardi 10 juin 2014, de 8 h 45 à 10 h 15 à la Promenade Bellerive, près des deux saules pleureurs (prendre la rue Lebrun pour s’y rendre). En cas de pluie, l’événement sera reporté au lendemain.

Vos commentaires
loading...