Publicité

Spectacle aviaire au parc de la Promenade Bellerive

Environnement
L'hirondelle bicolore est une espèce sociale et familière. Elle est facilement observable au parc de la Promenade Bellerive à ce temps-ci de l'année. (photo: Les Badauds de Mercier-Est)
L’hirondelle bicolore est une espèce sociale et familière. Elle est facilement observable au parc de la Promenade Bellerive à ce temps-ci de l’année. (photo: Les Badauds de Mercier-Est)

Elles sont peut-être passées tout près de vous en plein vol lors d’une promenade au parc de la Promenade Bellerive. Après un voyage dans le sud pour y passer l’hiver, les hirondelles bicolores sont de retour au Québec et plusieurs d’entre elles sont installées dans les nichoirs du parc.

« C’est en plein le bon temps pour les observer », explique Denis Clavet, un des trois bénévoles qui, avec Michel Couillard et Yoland Bergeron, s’occupe de la fabrication et de l’entretien des nichoirs pour les hirondelles bicolores qui ont élu domicile au parc de la Promenade Bellerive.

Plus d’une quarantaine de petites maisons de bois sont disposées le long d’un corridor de 2,2 km dans le parc. La source d’inspiration pour le travail des trois bénévoles vient de Paul-Émile Tremblay qui aurait installé un premier nichoir il y a plus de 15 ans. « On raconte qu’il aurait à son actif près de 1000 nichoirs pour différentes espèces d’oiseaux. Les nichoirs sont principalement sur les îles Boucherville, mais aussi à la Promenade Bellerive », fait valoir Denis Clavet.

Cervelle de moineau

Un minimum de recherche et développement fut requis pour la construction des nichoirs. On s’est vite rendu compte qu’un trou de forme elliptique plutôt que rond limitait les « violations de domicile » par les moineaux. Et si un moineau décide de nicher dans la petite cabane prévue pour les hirondelles, il suffit de changer la cabane d’endroit afin que le moineau l’oublie.

Non seulement les hirondelles bicolores forment des couples à vie (elles peuvent malgré tout former de nouveaux couples en cas de mortalité), mais elles semblent avoir tendance à revenir nicher au même nichoir d’une année à l’autre. Cependant, les hirondelles bicolores n’utilisent pas le même nid d’année en année, il est donc important de nettoyer les nichoirs avant leur arrivée au printemps.

Selon Denis Clavet, la première couvaison devrait avoir lieur d’ici une à deux semaines. Après la ponte des œufs, il faut compter de 13 à 16 jours avant l’éclosion et de 18 à 21 jours avant que les petits hirondeaux ne sortent du nichoir. Les jeunes apprendront à chasser et à se nourrir afin de prendre des forces avant de s’envoler vers le sud à la fin de l’été. Les hirondelles bicolores adultes se nourrissent d’insectes capturés en plein vol.

Plus de nichoirs pour 2015

Afin d’accueillir encore plus d’hirondelles au printemps, les bénévoles responsables des nichoirs au parc de la Promenade Bellerive pensent à travailler en association avec l’école secondaire de la Lancée afin de profiter de leur équipement pour le travail du bois. Ainsi, encore plus de nichoirs pourraient être installés dans le parc l’année prochaine.

Il ne serait pas impossible non plus de penser à construire d’autres types de nichoirs mieux adaptés pour accueillir d’autres espèces d’hirondelles que l’on retrouve au parc, telle que l’hirondelle noire qui, elle, niche en groupe.

Vos commentaires
loading...