Publicité

Centre de compostage : l’équité territoriale sera-t-elle respectée?

Communiqués
En concentrant dans l’est de Montréal trois des cinq infrastructures de traitement des matières résiduelles, l’agglomération dérogerait au principe d’équité territoriale qu’elle a elle-même édicté. (photo: Conseil régional Environnement Montréal)
En concentrant dans l’est de Montréal trois des cinq infrastructures de traitement des matières résiduelles, l’agglomération dérogerait au principe d’équité territoriale qu’elle a elle-même édicté. (photo: Conseil régional Environnement Montréal)

Le Collectif en environnement Mercier-Est (CEM-E) s’inquiète de la rumeur de plus en plus persistante voulant que l’agglomération de Montréal ait choisi l’est de Montréal comme futur emplacement du centre de compostage initialement prévu sur le site du Complexe environnemental Saint-Michel.

Ce centre de compostage, faut-il le rappeler, s’ajouterait aux deux autres installations de traitement des matières résiduelles prévues dans le secteur est, soit l’usine de biométhanisation et le centre de prétraitement des déchets domestiques – sans compter les autres installations publiques et privées  traitant diverses matières résiduelles.

«En concentrant dans l’est de Montréal trois des cinq infrastructures de traitement des matières résiduelles, l’agglomération dérogerait au principe d’équité territoriale qu’elle a elle-même édicté, soit leur répartition équitable sur le territoire de l’île de Montréal» affirme Jean Lapointe, président du CEM-E.

Lors des audiences publiques tenues par l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) en 2011, les élus municipaux de l’Est – dont certains sont toujours en poste – s’étaient prononcés résolument en faveur de ce principe.

Tout en réitérant notre appui à la valorisation des matières résiduelles plutôt qu’à leur enfouissement, nous appelons nos responsables politiques au respect de l’équité territoriale de même qu’à la défense des intérêts de la population de l’est de Montréal» conclut Jean Lapointe.

Source : Collectif en environnement Mercier-Est CEM-E

Vos commentaires
loading...