Publicité

Origami et art éphémère

Environnement
Carolline Auclair, enseignante spécialiste en arts visuels et initiatrice du projet, devant les élèves qui ont contribué à la réalisation de l'oeuvre éphémère. (photo: Marie-Eve Cloutier)
Carolline Auclair, enseignante spécialiste en arts visuels et initiatrice du projet, devant les élèves qui ont contribué à la réalisation de l’oeuvre éphémère. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Après avoir été reporté d’une semaine à cause du mauvais temps, l’événement Land art au parc de la Promenade Bellerive a eu lieu ce matin (17 juin).

Les élèves de sixième année de l’École Sainte-Claire ont finalement pu accrocher leurs œuvres – des fleurs en origami – sur les branches des Deux saules pleureurs situés à l’est du chalet, non loin du sentier le long du fleuve. Les fleurs de papier plié ne sont restées accrochées aux branches des arbres que quelques heures, étant donné que l’œuvre se voulait être éphémère afin de ne laisser aucune trace de l’intervention après l’événement.

Les élèves finissants ont également fait la lecture de poèmes et de réflexions entourant le processus créatif et les thèmes de la nature et de l’environnement.

 

À lire également:

Land art à la Promenade Bellerive : créer avec dame Nature

Vos commentaires
loading...