Publicité

RUI: Le projet collectif pour Mercier-Est prend forme

Vie de quartier
Deux CLR extraordinaires auront été nécessaires afin de légitimer le processus et concrétiser la démarche pour le projet de revitalisation de l'entrée de quartier de Mercier-Est. (photo: Marie-Eve Cloutier)
Deux CLR extraordinaires auront été nécessaires afin de légitimer le processus et concrétiser la démarche pour le projet de revitalisation de l’entrée de quartier de Mercier-Est. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Les membres du Comité local de revitalisation (CLR) ont enfin choisi le fiduciaire et le porteur du projet de revitalisation de l’entrée de quartier de Mercier-Est : il s’agit respectivement de Solidarité Mercier-Est et du PITREM.

Il aura fallu deux rencontres extraordinaires, le 19 juin et le 2 juillet, afin d’arriver à cette décision, après que le CLR a appris de la part de la Ville de Montréal qu’il était possible d’aller de l’avant avec cette idée et d’espérer bénéficier d’une enveloppe spéciale de la RUI de 416 666 $ (voir autre texte).

La première rencontre extraordinaire aura servi à s’assurer que tout le monde était bien à l’aise, une fois pour toutes, avec le nouveau projet proposé après que le projet retenu initialement, soit celui du CERES avec un café et fruiterie de quartier, piloté par le SÉSAME, a été rejeté, même si cette décision avait déjà été prise le 7 mai dernier. « Les membres du comité Vers un projet collectif avaient jugé que le projet du CERES ne répondait pas suffisamment aux critères pour le financement. Dans un contexte où l’échéancier était serré, le comité avait proposé un autre projet, celui de la revitalisation de l’entrée de quartier de Mercier-Est, comme plan B. Ce n’est peut-être pas tout le monde qui a compris ce revirement de situation et l’on sent que la mobilisation et la confiance entourant le nouveau projet sont inégales », avait alors expliqué Émilie Auclair, directrice adjointe de Solidarité Mercier-Est, le 19 juin dernier.

L’organisme avait proposé trois scénarios lors de cette réunion, soit d’aller de l’avant avec le projet de revitalisation de quartier, tel qu’il avait été présenté lors du dernier CRL le 7 mai, soit de remettre l’idée du projet du CERES sur la table avec quelques modifications, ou bien simplement de laisser tomber pour cette année et attendre de trouver un projet qui sera plus mobilisateur pour l’ensemble des citoyens, des commerçants et des organismes dans Mercier-Est.

Après avoir éliminé d’emblée la troisième option qui n’en était pas une pour la majorité des personnes présentes et débattu les deux autres, les membres du CRL ont été appelés à voter pour faire un choix. Avec trois abstentions, trois appuis pour le CERES et six appuis pour la revitalisation de quartier, c’est ce dernier qui remporta le vote.

Une vision, des orientations et des actions

La seconde rencontre extraordinaire du CRL a permis de déterminer une vision, des orientations et les principales actions du projet en plus de choisir un fiduciaire et un porteur.

Essentiellement, les membres du CRL ont comme vision de faire de l’entrée de Mercier-Est un lieu convivial et dynamique afin d’améliorer la qualité de vie des résidents. Les personnes présentes se sont également entendues pour retenir trois orientations afin d’y arriver, soit 1) contribuer à la revitalisation du secteur de l’entrée de quartier; 2) augmenter le dynamisme de la rue Hochelaga et 3) élaborer un concept de pôle culturel.

« Ces trois orientations viendront guider nos actions. Plusieurs personnes ont de belles idées et d’autres des idées de grandeur pour la revitalisation de l’entrée de quartier. Cependant, nous allons devoir faire un tri parmi celles énumérées afin d’aller de l’avant avec des actions concrètes et réalisables d’ici 2017 », explique Geneviève Dufresne, coordonnatrice au volet Revitalisation – Environnement – Aménagement chez SME. 

Deux rencontres auront lieu cette semaine entre le fiduciaire et le porteur du projet afin de travailler à une ébauche qui doit être soumise à la Ville de Montréal ce vendredi avant de remettre une version beaucoup plus complète du projet cet automne. Le processus de gouvernance entre SME, le PITREM et le CRL devra également être déterminé au courant des prochaines semaines.

À lire également :

RUI : Vers un nouveau projet collectif pour Mercier-Est

Vos commentaires
loading...