Publicité

La collecte des RDD plus populaire que jamais

Environnement
La dernière collecte des résidus domestiques dangereux (RDD) a permis de recueillir trois tonnes de ces déchets. Il s'agit d'une augmentation de plus de 300% par rapport à l'an dernier.
La dernière collecte des résidus domestiques dangereux (RDD) a permis de recueillir trois tonnes de ces déchets. Il s’agit d’une augmentation de plus de 300% par rapport à l’an dernier.

La dernière collecte des résidus domestiques dangereux (RDD) de l’arrondissement Mercier Hochelaga-Maisonneuve a permis de recueillir trois tonnes de ces déchets qui aboutissent normalement au centre d’enfouissement. Il s’agit d’une augmentation de plus de 300 % par rapport à l’an dernier.

Réal Ménard, le maire de l’arrondissement, se réjouit du succès de cette collecte itinérante, d’autant plus qu’il est responsable de l’environnement et du développement durable pour Montréal. Cette collecte itinérante, qui est organisée en collaboration avec la Ville de Montréal, a eu lieu la dernière fois le 10 mai, à l’aréna Francis-Bouillon.

Il invite les citoyens à la prochaine collecte, le samedi 6 septembre prochain, de 9 h à 17 h, qui aura lieu dans le stationnement de la rue Letourneux, au sud de Notre-Dame.

 

carte RDDMême s’ils représentent moins de 1 % de tous les déchets des ménages québécois, les RDD sont extrêmement toxiques et, fait méconnu, ils sont à 90 % recyclables, même s’ils sont inflammables, corrosifs, explosifs et dangereux pour la santé humaine et animale!

Par exemple : « Un litre d’huile suffit à contaminer un million de litres d’eau. Le mercure d’une seule pile bouton (qu’on retrouve dans les montres) pollue 400 litres d’eau pendant 50 ans », rappelle la Ville de Montréal, un dépliant sur les RDD.

Vous avez de vieilles piles? Vous venez de finir de peinturer la chambre du petit dernier? Votre bouteille de propane est couverte de rouille? Vous ne savez que faire de vos contenants vides d’huile à moteur usée? Voilà quelques exemples de RDD dont il faut disposer adéquatement (v. la liste à la fin de cet article). D’autant plus qu’il est désormais interdit de les mettre dans les ordures ménagères ou votre bac de matières recyclables. On ne peut pas les déverser non plus dans les égouts.

Comment faire pour s’en départir de façon sécuritaire?

• rangez-les dans un contenant étanche, hors de la portée des enfants, dans un endroit sec, frais et bien ventilé, loin des sources de chaleur et du panneau électrique;

• laissez toujours vos bouteilles de propane à l’extérieur, hiver comme été;

• n’utilisez les bidons d’essence en plastique que pour l’entreposage extérieur;

• lavez-vous les mains à l’eau savonneuse après toute manipulation;

• ne fumez jamais quand vous les manipulez ou les transportez.

Il est aussi possible d’emporter vos RDD dans un écocentre à longueur d’année. Pour connaître les heures d’ouverture ou pour plus d’information, visitez le site Internet ou composez le 514-872-0384.

Les Éco-quartiers de Mercier-Est s’intéressent aussi aux RDD. Informez-vous des heures d’ouverture et des emplacements de retour aux points de vente en téléphonant au 514-529-2023, poste 225, ou en écrivant à Y’a Quelqu’un l’Aut’bord du mur (site Internet)par courriel.

La Ville de Montréal suggère plusieurs lieux de dépôt des RDD. Sachez que les médicaments périmés, qui affectent la santé des animaux, des poissons et des invertébrés, sont acceptés chez votre pharmacien. Les sites de remplissage des bouteilles de propane récupèrent vos vieilles bouteilles et les garages acceptent les huiles usées, les contenants vides et les filtres ainsi que votre vieille batterie acide-plomb.

Pour transporter les RDD, utilisez le coffre arrière de votre voiture et laissez une fenêtre entrouverte pendant le voyage.

Dans le cas des bouteilles de propane :

Placez la bouteille de propane dans l’habitacle du véhicule en position verticale (debout) en tout temps et de manière à ce qu’elle ne puisse pas bouger;

Assurez-vous que :

• une fenêtre du véhicule est ouverte;

• le robinet est bien fermé et muni d’un bouchon d’étanchéité;

• le capuchon de sécurité est bien en place.

Ne mélangez pas les RDD liquides pour éviter des réactions chimiques dangereuses et faciliter leur recyclage. Privilégiez les contenants d’origine.

Liste de RDD :

• peintures (latex, alkydes, émail), teintures, laques, apprêts, antirouille, vernis, peinture aluminium, scellant acrylique, préservatif pour le bois, huile de lin;

• huiles à moteur, contenants vides et filtres;

• huiles végétales;

• batteries (acide/plomb);

• piles;

• produits d’entretien ou nettoyants, dégraisseurs, débouche-conduits;

• térébenthine, varsol, essence, carburant, diluants, alcool, shellac;

• pesticides et engrais;

• produits chimiques pour piscines;

• adhésifs, goudron, époxy, décapant;

• aérosols;

• bouteilles de propane;

• mercure (thermomètres).

• tubes fluorescents et ampoules fluocompactes.

Hyperliens utiles

• Liste des RDD, ville de Montréal

• Lieux de dépôt des RDD, suggérés par la Ville de Montréal

• Écocentres de la Ville de Montréal

• Y’a Quelqu’un l’Aut’bord du mur

• Dépliant de la Ville de Montréal sur les RDD

• Consignes sur la manipulation des RDD, ville de Montréal

Cet article est une coproduction des journaux de Mercier-Est et du Faubourg Contrecœur, sur Pamplemousse.ca, et de l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

Vos commentaires
loading...