Publicité

Réal Ménard se mouille pour la cause!

Élus
Ce sont les conseillers Richard Celzi et Éric Alan Caldwell qui ont versé les bacs d'eau glacée sur la tête du maire. (photo: Marie-Eve Cloutier)
Ce sont les conseillers Richard Celzi et Éric Alan Caldwell qui ont versé les bacs d’eau glacée sur la tête du maire. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Après avoir été mis au défi par Maka Kotto, député de Bourget, le maire de l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve s’est lui aussi prêté au jeu et a relevé le défi du Ice Bucket Challenge en fin d’après-midi hier (vendredi).

Réal Ménard a du même coup défié ses collègues Richard Celzi, conseiller de Tétreaultville, Éric Alan Caldwell, conseiller d’Hochelaga, le directeur de l’arrondissement, Jacques Savard, la députée d’Hochelaga-Maisonneuve, Carole Poirier, l’ex-athlète olympique Annie Pelletier, le patineur de vitesse Charles Hamelin et le joueur de hockey Francis Bouillon d’en faire de même.

Phénomène complètement viral sur les réseaux sociaux en ce moment, le Ice Bucket Challenge consiste à se verser un seau d’eau glacée sur la tête en guise de campagne de sensibilisation pour la sclérose latérale amyotrophique (SLA), connue également sous le nom de maladie de Lou Gehrig, en mémoire du célèbre joueur de baseball professionnel. La SLA est une maladie neuromusculaire qui se caractérise par la dégénérescence d’un ensemble précis de cellules nerveuses au niveau du cerveau et de la moelle épinière, entrainant la paralysie progressive de tout le corps.

Le Ice Bucket Challenge a débuté grâce à l’initiative d’un joueur de baseball américain, Pete Frates, au début du mois. Aujourd’hui, on compte par milliers les personnes qui ont relevé le défi et qui ont par la suite fait un don afin de lutter contre la maladie. Plusieurs personnalités publiques ont embarqué dans le mouvement, notamment George W. Bush, Lady Gaga, Oprah Winfrey, Bill Gates et David Beckham, pour ne nommer que ceux-ci. Plus près de chez nous, le maire de Montréal, Denis Coderre, Pierre Karl Péladeau, Julie Snyder, Martin Matte ainsi que plusieurs autres n’ont pas eu peur de se mouiller.

« Pour la Société de la SLA du Québec, cette initiative est une bénédiction. Bien qu’il soit très difficile d’évaluer les répercussions du Défi seau d’eau, il n’y a aucun doute que ce défi est la plus grande campagne de sensibilisation entreprise au Québec », peut-on lire sur le site web de la Société de la sclérose latérale amyotrophique du Québec.

Si l’envie de relever le défi vous prend (ou si vous êtes mis au défi par quelqu’un!) et que vous désirez faire un don à la SLA Québec, cliquez ici.

 

Vos commentaires
loading...