Publicité

S’approprier le parc Germaine-Pépin

Vie de quartier
Des activités pour les jeunes et leurs parents ont eu lieu chaque mardi et jeudi durant l'été au parc Germaine-Pépin. (photo: Marie-Eve Cloutier)
Des activités pour les jeunes et leurs parents ont eu lieu chaque mardi et jeudi durant l’été au parc Germaine-Pépin. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Une série d’activités a eu lieu cet été dans le parc Germaine-Pépin, situé sur la rue A. A. Desroches, afin de permettre aux résidants du secteur de mieux se connaitre tout en s’appropriant l’endroit. 

Tandem, le programme de sécurité urbaine de la Ville de Montréal situé dans Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, était derrière l’organisation des événements. L’organisme pouvait également compter sur la participation de L’Éco-quartier Maisonneuve-Longue-Pointe chaque mardi et du PITREM chaque jeudi. La Maison des familles de Mercier-Est et les animateurs des Loisirs de Longue-Pointe ont aussi été impliqués dans l’animation des activités. La programmation touchait les petits, les jeunes et les adolescents et les différentes activités offertes étaient en lien avec le sport, le bricolage, l’agriculture urbaine, mais aussi avec l’orientation scolaire et professionnelle. Le tout s’est terminée par une petite fête de quartier le 14 août dernier.

« L’idée de faire des activités dans le parc Germaine-Pépin est venue en partie d’un besoin exprimé par la population. Ce n’est pas tout le monde qui avait l’impression d’être en sécurité en fréquentant l’endroit », explique Sophie Gagnon, conseillère en sécurité urbaine chez Tandem. En effet, le quadrilatère est enclavé par le béton et la brique des édifices avoisinants, en plus d’être mal éclairé et de ne pas être situé sur une rue très passante, comme c’est le cas pour la rue Hochelaga non loin. « Comme dans plusieurs autres secteurs, des adolescents pouvaient se retrouver dans des endroits comme celui-ci, en groupe, ce qui pouvait inquiéter les voisins, avec raison ou non. C’est pour cela que nous avons organisé des activités dans le parc cet été afin de favoriser un bon voisinage », ajoute Sophie Gagnon.

Plus d’une vingtaine d’enfants accompagnés de leurs parents sont venus faire leur tour pendant les journées d’animation cet été, un résultat intéressant selon les organisateurs. Isabelle Durand, mère de deux garçons, estime que les activités ont permis de faire savoir au plus vieux que l’endroit appartient également aux plus jeunes qui viennent jouer ici. De plus, ces rendez-vous au parc ont permis à quelques parents de mieux apprendre à se connaitre, a-t-elle confié.

L’objectif du Tandem de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve est que les résidents du secteur puissent continuer à faire ce genre d’activités en prenant en main l’organisation de ces événements les étés à venir.

Vos commentaires
loading...