Publicité

À la défense de la réussite scolaire

Élus
Émilie Auclair se présente sous les couleurs du Mouvement pour une école moderne et ouverte (MÉMO), pour le poste de commissaire scolaire dans Mercier. (photo: Facebook)
Émilie Auclair se présente sous les couleurs du Mouvement pour une école moderne et ouverte (MÉMO), pour le poste de commissaire scolaire dans Mercier. (photo: Facebook)

La réussite des élèves sera la priorité d’Émilie Auclair, candidate pour le poste de commissaire dans Mercier, si elle est élue le 2 novembre prochain à la suite des élections scolaires.

En cette Semaine pour l’école publique, Mme Auclair en a profité pour affirmer sa position quant au rôle de ces institutions dans le système d’éducation : « Je suis convaincue que nos écoles publiques offrent l’encadrement le plus complet pour nos jeunes. Chaque école publique, de par sa couleur locale, possède des outils adaptés pour favoriser la persévérance scolaire des élèves et elle donne aux étudiants postsecondaires de demain les moyens de leurs ambitions. De grands pas ont été faits ces dernières années par la CSDM et je crois que nous avons la créativité pour aller encore plus loin », a-t-elle déclaré dans un communiqué, publié hier (lundi).

La candidate de l’équipe du MÉMO s’engage également à veiller à la réalisation du plan de réussite de chacune des écoles de son territoire en s’assurant que les directions aient les ressources et les outils nécessaires pour mener à bien leurs objectifs. « Si je suis élue, j’apporterai un rôle de soutien aux équipes de directions. Maintenant que le district est plus grand (couvrant uniquement Tétreaultville auparavant, la zone s’est élargie pour inclure Mercier-Est et Mercier-Ouest), il faudra aussi faire un portrait de toutes les écoles afin de mieux identifier leurs besoins », indique Émilie Auclair.

L’importance des commissaires scolaires

Alors que La Presse rapportait que le gouvernement du Québec réduirait de près de un milliard de dollars le budget du ministère de l’Éducation la semaine dernière, le Journal de Mercier-Est en a profité pour demander à Émilie Auclair son point de vue face à toutes ces compressions.

« Le dernier conseil des commissaires a dit “non” aux compressions demandées par le gouvernement. Tous se sont tenus debout devant une telle décision, car des coupes supplémentaires auraient touché les services aux élèves et il n’en était pas question. Cela démontre l’importance des commissaires scolaires élus contrairement à un conseil d’administration qui ne ferait que suivre au doigt et à l’œil les directives du gouvernement. Nous sommes plus en mesure de défendre les intérêts des élèves », fait valoir Mme Auclair.

Des classes supplémentaires dans Tétreaultville

La nouvelle concernant la décision favorable du ministère de l’Éducation envers les projets d’agrandissement des écoles Philippe-Labarre et Saint-François-D’Assise (voir autre texte pour les détails des projets d’agrandissement) dans Mercier-Est avait de quoi réjouir la candidate en lice pour représenter le quartier. « Cependant, même s’il s’agit d’une bonne nouvelle, nous manquons encore de place pour nos élèves », explique Mme Auclair qui précise que les nouveaux locaux viendront combler à peine la moitié des besoins en terme de nouvelles classes.

À lire également :

« Une centaine d’appuis pour Émilie Auclair »

Vos commentaires
loading...