Publicité

Le successeur du Van Houtte n’a pas fait long feu

Économie
La bannière du café bistro Van Houtte de la rue Sherbrooke Est a été retirée après sa vente auprès d'un commerçant indépendant. (photo: Marie-Eve Cloutier)
La bannière du café bistro Van Houtte de la rue Sherbrooke Est a été retirée après sa vente auprès d’un commerçant indépendant. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Les cafés sont rares dans le quartier et les habitués du Van Houtte, situé au 8960, rue Sherbrooke Est, ont pu remarquer que la bannière a disparu en plein milieu de l’été pour laisser sa place à un commerçant indépendant. Malheureusement, ce dernier n’a pas fait des affaires très longtemps.

Van Houtte avait d’abord acheté le local du restaurant Dunkin’ Donuts en novembre 2011 pour y installer un café-bistro en décembre de la même année. « L’endroit était bien apprécié des consommateurs. Le café avait en moyenne 2000 clients par semaine », affirme Marie-Ève Belzile, conseillère en communications chez Keurig Canada.

Elle ajoute également que c’est le franchisé qui a décidé de vendre ses actifs et son commerce en juin 2014. « Ce n’est pas parce que le café-bistro ne fonctionnait pas bien », précise Mme Belzile.

Puisque le commerce a été vendu à un indépendant, Keurig Canada n’est pas au courant des raisons qui ont poussé le nouveau propriétaire à fermer peu de temps après avoir acheté le café. Cependant, une employée d’un commerce voisin affirme que le propriétaire en aurait eu marre et qu’il aurait décidé de mettre la clé sous la porte après une journée de travail, en l’annonçant le jour même à ses employés.

Keurig Canada affirme de son côté qu’il ne serait pas impossible de rouvrir un jour un café-bistro Van Houtte dans Mercier-Est.

Vos commentaires
loading...