Publicité

DERNIÈRE HEURE: « Mon équipe et moi-même sommes en sécurité »

Élus
La députée néodémocrate a envoyé des messages sur Twitter pour dire qu'elle était en sécurité durant la fusillade. (photo: Facebook)
La députée néodémocrate a envoyé des messages sur Twitter pour dire qu’elle était en sécurité durant la fusillade. (photo: Facebook)

La députée de la Pointe-de-l’île, Ève Péclet, se veut rassurante sur Twitter en écrivant qu’elle et son équipe sont en sécurité après avoir reçu l’ordre d’évacuer après qu’une fusillade a éclaté sur la Colline parlementaire ce matin.

« Merci à tous les gardes de sécurité qui veillent à notre sécurité tous les jours. J’espère que tout le monde est en sécurité », a également écrit Mme Péclet sur le réseau social.

Ève Péclet participait au caucus hebdomadaire des élus du NPD lorsque l’incident est survenu. Le NDP a alors déclenché des mesures d’urgence et a procédé à une évacuation. « Nous ne pouvons évidemment pas dire où elle se trouve, mais je peux vous dire que Mme Péclet est dans un endroit sécurisé », souligne Yvan Fortin, adjoint parlementaire de la députée néodémocrate. Par mesure de sécurité, les bureaux de circonscription du NPD sont désormais fermés pour la journée.

On rapporte également que le chef du NPD et chef de l’Opposition officielle à la Chambre des communes, Thomas Mulcair, a été évacué et est en lieu sûr, comme c’est le cas pour le premier ministre du Canada, Stephen Harper.

Il est prévu que demain, jeudi, le chef du NPD Thomas Mulcair fasse une tournée des circonscriptions néo-démocrates de l’Est métropolitain, en compagnie des députées Ève Péclet, Marjolaine Boutin-Sweet (Hochelaga) et Paulina Ayala (Honoré-Mercier). Pour le moment, cet événement devrait toujours avoir lieu.

Chronologie des événements

  • Vers 10h ce matin, jusqu’à une cinquantaine de coups de feu sont tirés à l’intérieur et à proximité du Parlement.
  • Un militaire est gravement blessé au Monument commémoratif de guerre.
  • Les médias rapportent que la fusillade serait l’acte d’une à trois personnes. L’un d’entre eux a été abattu au Parlement par le sergent d’arme Kevin Vickers. Un agent de sécurité a été blessé.
  • Une chasse à l’homme est en cours dans les rues d’Ottawa.
  • On peut lire dans Le Devoir que des témoins rapportent que l’un des suspects portait un «foulard de type arabe». CNN indique que le tireur n’est pas islamiste.
  • L’édifice du Parlement est complètement fermé. Le premier ministre est évacué.
  • D’autres coups de feu ont été entendus au château Laurier situé tout près de la colline parlementaire.
  • L’accès des ponts de Gatineau vers Ottawa est fermé. Les voitures en sens inverse sont inspectées.
  • Le centre Rideau est évacué et les écoles à proximité retiennent leurs élèves en sécurité.
  • Les mesures de sécurité sont rehaussées à l’Assemblée nationale à Québec.
  • Un peu avant 13h, on annonce que le soldat blessé au Monument commémoratif de guerre est décédé. Jason Kenny, ministre de l’Emploi, du Développement social et du Multiculturalisme, envoie ses condoléances à la famille du militaire via Twitter. Le ministre a par la suite retiré son tweet, puisque la nouvelle n’est pas officielle.
  • Vers 13h10, le décès du soldat est finalement confirmé par RDI.
  • Les Forces canadiennes demandent à tous ses militaires au pays de ne pas porter leur uniforme en public s’ils ne sont pas en fonction, afin d’éviter qu’ils ne soient pris pour cible.
  • À 13h22, RDI annonce que le périmètre de sécurité est maintenu et que la police est toujours à la recherche d’autres suspects dans cette affaire.
  • À 13h35, Ève Péclet publie un troisième message sur Twitter: « Toutes mes pensées sont avec les victimes de cet affreux incident, leur famille et proches. Soyons solidaires face à la violence! »
Vos commentaires
loading...