Publicité

Fabriquer des cartes pour faire parler nos souvenirs

Santé
« Les images peuvent aider les gens atteints de la maladie d'Alzheimer qui ont moins de vocabulaire pour s'exprimer », explique Christine Vidrohi Larose, consultant SoulCollage. (photo: Marie-Eve Cloutier)
« Les images peuvent aider les gens atteints de la maladie d’Alzheimer qui ont moins de vocabulaire pour s’exprimer », explique Christine Vidrohi Larose, consultant SoulCollage. (photo: Marie-Eve Cloutier)

La perte de la mémoire et les difficultés de langage sont deux des dix signes précurseurs de la maladie d’Alzheimer (voir autre texte). Selon Christine Larose, coach de vie et consultante SoulCollage, faire un collage d’images sur papier peut nous aider à retrouver notre chemin et encrer nos souvenirs.

Christine Larose (à gauche sur la photo) est consultante SoulCollage depuis 2009. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Christine Larose (à gauche sur la photo) est consultante SoulCollage depuis 2009. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Fascinée par tous les outils qui joignent l’art à la thérapie, Mme Larose, qui a elle-même utilisé la technique du SoulCollage lorsqu’elle a connu un épuisement professionnel il y a quelques années, est venue partager ses connaissances lors du deuxième Café Alzheimer, organisé par la Société Alzheimer de Montréal tous les troisièmes vendredis du mois cet automne, à la Bibliothèque Langelier, de 13 h à 15 h

« Les ateliers de SoulCollage peuvent aider à identifier nos besoins de manière concrète en se fabriquant un jeu de cartes avec des images et des photos qui nous rappel des souvenirs ou des sentiments », explique Christine Larose.

Cette forme de thérapie ludique est une idée de l’Américaine Seena Frost qui, vers la fin des années 1980, explorait différents cheminements spirituels tout en pratiquant la psychothérapie de manière professionnelle. « Le processus de fabrication des cartes a évolué avec le temps à l’aide de plusieurs de femmes qui prenaient part à mes thérapies de groupe », raconte Mme Frost sur le site internet de SoulCollage.

Lors du café, Mme Larose a procédé à un petit exercice avec les personnes présentes qui consistait à faire parler des images qu’elle avait fournies aux participants. « Il s’agit de deviner ce qu’elles pourraient bien nous dire », donne comme consigne la consultante.

Au final, les cartes personnalisées doivent avoir le même effet sur les personnes qui les ont fabriquées, soit transmettre un message à son créateur. « Par exemple, je me suis fabriqué une carte avec une photo de moi et ma fille étant plus jeune alors que nous faisions une activité ensemble. Cette carte peut m’aider à me rappeler que je suis une bonne mère dans le doute », illustre Christine Larose.

Une nouvelle série d’initiation au SoulCollage animé par Christine Larose à Montréal débutera le 24 octobre prochain. Pour en savoir plus, cliquez ici.

***

Dans le cadre de la Semaine des proches aidants, la Société Alzheimer de Montréal organise une activité cinéma et popcorn qui se tiendra dans le territoire est de Montréal. Venez assister à la projection du film Les Intouchables le vendredi 7 novembre à 13 h, à la Bibliothèque Langelier (6473 rue Sherbrooke Est, station de métro Langelier). L’entrée est libre.

À lire également:

« Démystifier la maladie d’Alzheimer »

Vos commentaires
loading...