Publicité

Francine Labelle devient la nouvelle DG de la CDEST

Économie
Francine Labelle succède à Didier Fleury qui avait annoncé son départ en mars dernier après avoir accepté un poste de directeur de comptes sénior à la Caisse d’économie solidaire de Desjardins. (photo: CDEST)
Francine Labelle a succédé à Didier Fleury qui avait annoncé son départaprès avoir accepté un poste de directeur de comptes sénior à la Caisse d’économie solidaire de Desjardins. (photo: CDEST)

Le début de mandat de Francine Labelle, nouvelle directrice générale de la Corporation de développement de l’Est (CDEST), aura été assez mouvementé alors que le gouvernement du Québec évoque la disparition éventuelle des Centres locaux de développement (CLD).

Le Journal de Mercier-Est s’est par ailleurs entretenu avec Mme Labelle cet après-midi (mercredi) alors qu’elle se trouvait à Québec avec plus d’une centaine de directeurs généraux et de présidents de CLD de la province, réunis pour un lac-à-l’épaule qui se termine demain. « L’événement était déjà prévu depuis longtemps, mais disons que notre ordre du jour a changé à la dernière minute. Le Réseau des Corporations de développement économique communautaire (CDEC) du Québec a investi beaucoup de temps et d’énergie ces dernières semaines afin d’éviter le possible sabordage des CLD. On ne sait pas exactement jusqu’où le gouvernement va aller, mais nous sommes convaincus que leur élimination serait une erreur », soutient Francine Labelle.

« Les CLD sont performants et ont fait leurs preuves en offrants des services efficaces et adaptés localement. Tout le Réseau des CDEC est en action pour mettre en place une stratégie d’action qui se précisera au courant des prochains jours. Nous sommes convaincus de notre raison d’être et nous allons faire valoir le bien-fondé de notre organisation », laisse entendre la directrice de la CDEST.

Francine Labelle se désole également du fait que cette décision ne semble pas avoir été murement réfléchie de la part du gouvernement : « On entend dire que nos responsabilités et nos budgets seraient transférés aux municipalités. Mais, auront-elles l’expertise nécessaire pour entreprendre notre travail? Nous, nous sommes déjà en place et bien rodés pour aider les entrepreneurs et les entreprises d’économie sociales du Québec. »

Suite à la CDEST

Outre ce dossier chaud qui est arrivé par surprise à peine quelques semaines après l’entrée en fonction de Francine Labelle, la nouvelle directrice générale de la CDEST, qui succède ainsi à Didier Fleury (voir autre texte), doit reprendre les autres dossiers de la corporation, notamment en continuant de travailler à partir du Plan d’action local pour l’économie et l’emploi (PALÉE) afin d’en transposer les actions dans des plans annuels pour les cinq prochaines années.

Le PALÉE est en fait la vision dont s’est dotée la CDEST pour l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve. Il s’articule autour du principe de « quartier complet ». Le plan devrait donc répondre aux différents besoins des quartiers de MHM.

« Dans Mercier-Est, nous allons participer à la réflexion du projet de revitalisation de l’entrée de quartier et du projet de transformation de la cour de voirie. Nous allons également travailler à la mise en place d’une Société de développement commercial (SDC) dans le secteur après le succès qu’a obtenu la SDC d’Hochelaga-Maisonneuve. L’offre commerciale dans le Faubourg Contrecœur est également à développer », mentionne Mme Labelle.

À lire également :

« Didier Fleury quitte la direction de la CDEST »

Vos commentaires
loading...