Publicité

La ruelle French, un oasis de verdure

Environnement
«Chaque ruelle verte a sa personnalité, mais elles contribuent toutes à l'amélioration de la qualité de vie et à la lutte aux îlots de chaleur», a lancé le maire Réal Ménard dans la ruelle French, dans Tétreaultville.
«Chaque ruelle verte a sa personnalité, mais elles contribuent toutes à l’amélioration de la qualité de vie et à la lutte aux îlots de chaleur», a lancé le maire Réal Ménard dans la ruelle French, dans Tétreaultville.

Tous les élus de Mercier Hochelaga-Maisonneuve étaient présents ce matin à l’inauguration officielle de la ruelle verte French, située au coeur de Tétreaultville.

Les élus de l’arrondissement voulaient faire le bilan des ruelles vertes réalisées en 2004, dont la ruelle French, qui est parallèle et juste au sud de la rue de Marseille, entre les rues French et Pierre-Bernard.

« L’arrondissement compte désormais 25 ruelles vertes, pour un budget d’aménagement de 180 000$. Cette année, nous en avons ajouté six et nous allouons environ 10 000$ pour l’aménagement de chaque ruelle. Je crois qu’avec les budgets alloués aux parcs et aux arbres, on peut affirmer que les élus de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve ont fait des espaces verts et des questions environnementales une priorité, a déclaré le maire de l’arrondissement Réal Ménard. Ces efforts s’inscrivent dans notre stratégie d’attirer des familles dans l’arrondissement. »

Tout au long des discours, on sentait une grande sincérité envers les questions environnementales et même une admiration envers le personnel et les représentants des éco-quartiers, des organismes Sentier urbain et C-Vert, et des citoyens, qui se sont fortement impliqués dans la conception et l’aménagement des ruelles vertes. Ils les ont chaudement remerciés pour cette implication. « Chaque ruelle verte a sa personnalité, mais elles contribuent toutes à l’amélioration de la qualité de vie et à la lutte aux îlots de chaleur en captant les eaux de pluie. Et, surtout, en renforçant les liens de bon voisinage et en rehaussant le sentiment de sécurité. » Le maire a aussi mentionné qu’elles permettent de réduire le problème des dépôts sauvages des déchets.

«J ‘aimerais remercier l’équipe de l’Éco-quartier Hochelaga pour l’incroyable legs qu’ils ont laissé à notre arrondissement, a ajouté Éric Alan Caldwell, conseiller d’Hochelaga, entouré de Nadia Cardin et de Stéphanie Fillion, de l’Éco-Quartier Hochelaga. Je crois que la ruelle Orléans est la plus belle ruelle verte de Montréal! On vous l’a dit, pour nous, les arbres, c’est important. » Mme Cardin a souligné que la création de ruelles vertes permet aux citoyens de s’approprier les espaces verts de leur quartier.

La conseillère de Louis-Riel, Karine Boivin Roy, a souligné que les élus veulent que ce programme s’inscrive dans une continuité, et que d’autres ruelles vertes soient inaugurées à l’avenir, sans doute un clin d’oeil à la réorganisation des éco-quartiers menée actuellement par l’arrondissement (v. notre autre texte). Elle a fait son discours entourée de Richard Sylvain, Carine Brousseau, Olivier Jalbert et Aurélie Noël, de l’Éco-quartier Louis-Riel. M. Jalbert a ajouté que les ruelles vertes contribuent à éduquer les gens autour des questions de biodiversité.

« En fait, les ruelles vertes sont de nouveaux espaces de socialisation à faible coût pour la communauté, même s’ils sont le fruit de très grands efforts de la part des citoyens qui les aménagent », a expliqué Laurence Lavigne Lalonde, conseillère du district de Maisonneuve Longue-Pointe, entourée de Crystelle Kouotze et James Auger, de l’Éco-quartier Maisonneuve Longue-Pointe. La conseillère, qui a voté contre le dernier budget de l’arrondissement (v. notre autre texte), a ajouté qu’il y avait « quand même de bonnes choses dans ce budget », provoquant l’hilarité générale. Elle a souligné que l’arrondissement consacrait beaucoup d’argent à son verdissement.

« J’aimerais remercier l’Éco-quartier de Tétreaulville, qui ont mis beaucoup d’efforts à accompagner les citoyens pour ce magnifique aménagement de la ruelle French », a conclu le conseiller de Tétreaultville, Richard Celzi, accompagné des représentants de l’Éco-quartier, Marion Bonhomme et James Auger. Le conseiller a aussi remercié les Ateliers d’Antoine, un organisme de réinsertion sociale, qui a construit les superbes bacs et boites à fleurs en cèdre massif disséminés dans la ruelle.

« Les ruelles vertes sont des lieux de passage agréables pour les citoyens qui circulent dans les environs, mais aussi des lieux d’apprentissage sympathiques pour le jardinage. Ils améliorent la qualité de vie », a conclu Mme Bonhomme sous un soleil radieux d’automne.

Autres ruelles de Mercier Hochelaga-Maisonneuve inaugurées en 2014

Chambly-Nicolet: entre les rues de Chambly, Adam, Nicolet et Sainte-Catherine Est

Monsabré: entre les rues Monsabré, de Jumonville, Sherbrooke et Lacordaire

Notre-Dame-des-Victoires: entre les rues Louis-Veillot, de Marseille, Bossuet et Pierre-de-Coubertin

Adam-Bennett: entre les rues Bennett, La Fontaine, Aird et Adam

Sentier Lebrun: entre les rues Ontario, Baldwin, Notre-Dame Est et Lebrun

 

Vos commentaires
loading...