Publicité

Repenser la structure de concertation

Vie de quartier
La rencontre de travail a eu lieu dans les locaux de Solidarité Mercier-Est, situé au 8613, rue Sainte-Claire. (photo: Marie-Eve Cloutier)
La rencontre de travail a eu lieu dans les locaux de Solidarité Mercier-Est, situé au 8613, rue Sainte-Claire. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Une dizaine de citoyens et de représentants d’organismes du quartier se sont réunis hier (mercredi) afin de plancher sur la nouvelle structure de concertation dont Solidarité Mercier-Est souhaite se doter. Cette recommandation avait été mise de l’avant à la suite du Forum Agir pour mon quartier qui a eu lieu l’automne dernier.

Cette rencontre de travail avait pour but d’imaginer l’organigramme qui représenterait la structure idéale de la table de concertation. Réunis en petits groupes, les participants avaient à leur disposition papiers et crayons afin de créer un schéma en branchant les différents comités déjà existants, comme le Comité de concertation en environnement et urbanisme ou le comité de concertation enfance-famille. Il était même possible, pour le bien de l’exercice, de repenser à nommer de nouveau comité et de créer une nouvelle structure très différente de celle en place actuellement.

Y arriver une fois pour toutes

Alors que cette tentative de reconfiguration de la structure de concertation de la table de quartier a déjà eu lieu, même à quelques reprises, par le passé sans donner suite à des actions concrètes, les personnes présentes lors de la réunion souhaitaient grandement que les démarches entamées cette fois-ci allaient être les bonnes.

« Les précédents exercices ont été plus ou moins réussi, mais j’espère qu’on y arrivera cette fois-ci. Beaucoup de gens sont impliqués dans le quartier et prêts à collaborer, ce qui nous avantage », a laissé entendre Stéphane Tremblay, directeur général du Sésame.

« Il faut en effet éviter de toujours faire des pas en avant pour revenir un pas en arrière dans nos démarches », a ajouté Marie-Noëlle Lespérance, citoyenne du quartier.

Jean-François Plouffe, conseiller au développement sociocommunautaire à la Corporation de développement de l’Est (CDEST), a dit aimé ce genre d’exercice de refonte de structure pour en améliorer le fonctionnement, confiant qu’il était possible d’y arriver pour SME.

Les propositions d’organigrammes retenues à la fin de la rencontre de travail seront soumises à approbation lors d’une prochaine réunion.

Vos commentaires
loading...