Publicité

5 à 7 de la CDEST: du monde à la messe!

Économie, Vie de quartier
Réal Ménard, maire de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, et Francine Labelle, nouvelle DG de la CDEST. (photo: Stéphane Desjardins)
Réal Ménard, maire de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, et Francine Labelle, nouvelle DG de la CDEST. (photo: Stéphane Desjardins)

Le 5 à 7 de la CDEST, qui clôturait la Semaine de l’entrepreneuriat, a attiré toute une foule ce soir (20 novembre), dans les bureaux de l’organisme.

L’événement, qui permettait à plusieurs organismes et entrepreneurs de réseauter au sein de la communauté des affaires et de l’économie sociale de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, était organisé par la Corporation de développement de l’est de Montréal (CDEST), la plus ancienne du genre au Québec.

Cette année, le 5 à 7 se tenait dans une ambiance spéciale, alors que sa mission et son existence même sont menacées par la réorientation des organismes d’aide à l’emploi, au développement économique et social, par le gouvernement Couillard. Bon nombre de personnes présentes discutaient justement de cette situation. Mais, de nombreuses informations émanant du cabinet du maire Denis Coderre font état d’une défense de ces organismes vis-à-vis de Québec.

De fait, l’approche de la CDEST est unique, car elle prône un développement économique et social intégré. Pour la CDEST, le développement doit se faire sur tous les plans et les quartiers doivent se développer de manière inclusive. Un quartier en santé, selon ses dirigeants, tient compte de toutes les formes de logement, du maintien et du développement d’entreprises qui conservent ou créent des emplois, et du soutien aux organismes communautaires et au développement commercial, qui solidifient le tissu social. La CDEST, par ses programmes, encourage l’entrepreneuriat tant dans l’économie conventionnelle que sociale. Elle offre plusieurs services-conseils et financement en démarrage d’entreprises conventionnelles et d’économie sociale, chapeaute un service d’aide aux jeunes entrepreneurs ainsi qu’un programme de formation à l’entrepreneuriat.

Les dirigeants de la CDEST invitent le public, sur leur site web, à signer une pétition appuyant le maintien de tous les organismes similaires à la CDEST, pour l’ensemble du territoire québécois. On signe la pétition ici.

À lire aussi: Francine Labelle devient la nouvelle DG de la CDEST

Vos commentaires
loading...