Publicité

Blogue de Réal Ménard : le dossier logement, ça avance dans Mercier–Hochelaga-Maisonneuve

Élus, Immobilier
M. Jean Poisson, Chef de Division des permis et inspections de l’arrondissement, Mme Manon Bouchard, agente de développement Bâtir son Quartier, M. Éric Alan Caldwell, conseiller d’Hochelaga, M. Réal Ménard, maire de l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, M. Guillaume Dostaler, agent communautaire Entraide-Logement Hochelaga-Maisonneuve, M. Jonathan Aspireault-Massé, directeur Comité Bails, M. Stéphane Laurin, conseiller en développement de l’arrondissement, M. Orlando Sevilla, directeur secteur Est OMHM, M. Martin Saint-Georges, organisateur communautaire CSSS Lucille-Teasdale, M. Anicet Ndayishimiye, agent communautaire Infologis. (photo: Arrondissement MHM)
M. Jean Poisson, Chef de Division des permis et inspections de l’arrondissement, Mme Manon Bouchard, agente de développement Bâtir son Quartier, M. Éric Alan Caldwell, conseiller d’Hochelaga, M. Réal Ménard, maire de l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, M. Guillaume Dostaler, agent communautaire Entraide-Logement Hochelaga-Maisonneuve, M. Jonathan Aspireault-Massé, directeur Comité Bails, M. Stéphane Laurin, conseiller en développement de l’arrondissement, M. Orlando Sevilla, directeur secteur Est OMHM, M. Martin Saint-Georges, organisateur communautaire CSSS Lucille-Teasdale, M. Anicet Ndayishimiye, agent communautaire Infologis. (photo: Arrondissement MHM)

Le comité logement de l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve s’est réuni à nouveau le lundi 10 novembre dernier afin de faire le point sur quelques dossiers d’habitation.

Lors de cette rencontre, nous avons présenté notre bilan du programme Inspectorat – phase IV aux différents membres du comité, qui vise à inspecter de nombreux immeubles sur le plan de l’entretien et de la sécurité, contribuant à améliorer la salubrité des logements.

Nous avons également discuté des grands projets de développement domiciliaire dans l’arrondissement. Pour 2014, c’est donc quatre mises en chantier pour 121 unités de logements supplémentaires qui se sont réalisées : 13 unités pour le Faubourg Contrecoeur, 60 unités pour SOHO phase 3, 28 unités sur l’avenue De La Salle et 20 unités sur l’avenue Charlemagne.

Nous avons aussi reçu plusieurs demandes de permis de construction qui sont actuellement à l’étude pour 334 unités de logements supplémentaires dont 246 pour le projet de la Coop Fusion Verte ! Sans oublier nos grands projets de développement résidentiels en préparation pour le redéveloppement du site de la Cour de la voirie Beaugrand, du site Chevrolet Hochelaga et pour Le Triolet (Escale Famille).

Il faut rappeler que tout développement résidentiel dans l’arrondissement doit respecter le Plan d’action pour l’inclusion de logements abordables dans les projets résidentiels qui vise 15% de logements sociaux et communautaires et 15% de logements abordables en ce qui concerne les projets résidentiels de moins de 200 unités (100 unités et plus, registre par entrepreneur), ce qui complète la Stratégie d’inclusion de la Ville pour des projets de 200 unités et plus.

Lors de cette rencontre, nous avons discuté du nouveau règlement sur le frais de parc. Dorénavant, une contribution financière sera exigée pour créer, maintenir ou améliorer les parcs, les terrains de jeux et les espaces naturels. Ce règlement prévoit une contribution en argent ou en terrain de l’ordre de 10 % de la valeur du site visé selon la situation : nouveau bâtiment, transformation, agrandissement, création d’une copropriété divise et lors d’une opération cadastrale.

Finalement, le directeur pour la section Est de l’Office municipal d’habitation de Montréal (OMHM), M. Orlando Sevilla, a fait un état de la situation du parc immobilier de l’Est de Montréal, les typologies de logements et types de clientèle. M. Sevilla a aussi présenté un bilan des états financiers en ce qui concerne la mise aux normes des bâtiments selon les budgets attribués.

Créé en 2009, ce comité réunit les élu-es, la direction de l’arrondissement ainsi qu’une vingtaine de représentants d’organismes communautaires, dont les comités logements. Le comité se rencontre trois à quatre fois par année.

 

Les opinions émises dans les blogues sont celles de leurs auteurs et non celles de Pamplemousse.ca.
Vos commentaires
loading...