Publicité

Faisons du jour du souvenir une journée fériée, soutient la députée Ève Péclet

Communiqués
La députée Ève Péclet (La Pointe-de-l’Île) participe chaque année aux commémorations, tenues dans la circonscription, soulignant le jour du Souvenir. (Photo : bureau de la députée Ève Péclet)
La députée Ève Péclet (La Pointe-de-l’Île) participe chaque année aux commémorations, tenues dans la circonscription, soulignant le jour du Souvenir. (Photo : bureau de la députée Ève Péclet)

À l’approche des célébrations du jour du Souvenir, la députée Ève Péclet (La Pointe-de-l’Île) invite la population à signer la pétition demandant aux membres de la Chambre des communes de faire du jour du Souvenir une journée fériée pancanadienne.

« Il y a quelques mois, mon collège néo-démocrate Dan Harris (Scarborough-Sud-Ouest) déposait un projet de loi (C-597). En ce sens, la création d’un tel jour férié donnerait l’occasion à tous les Canadiens de rendre hommage à tous nos vétérans. Cela permettrait à un plus grand nombre de familles d’assister aux cérémonies du jour du Souvenir et donnerai la chance à un plus grand nombre de jeunes d’en apprendre davantage au sujet de l’histoire militaire de notre pays. », explique Mme Péclet..

Il est possible de signer ou de se procurer un exemplaire de la pétition (version papier) en se présentant au bureau de circonscription (12 500, boulevard Industriel, à Pointe-aux-Trembles). On peut aussi aller en ligne au http://bit.ly/1zsoPI2 (http://petition.npd.ca/jour-du-Souvenir).

La députée de La Pointe-de-l’Île fait remarquer que dans les provinces où une loi semblable a été adoptée, une augmentation de la participation aux cérémonies du jour du Souvenir a été constatée.

« Les Canadiens sont fiers du travail de nos braves gens en uniforme. Ceux-ci ont servi honorablement lors de conflits armés récents ou plus anciens et de missions de maintien de la paix. Dans des conditions exigeantes et éprouvantes, ils ont fait preuve de bravoure et d’humanisme. Plusieurs ont gardé des séquelles physiques ou psychologiques. Bien des militaires ont fait le sacrifice ultime de leur vie. Assurons-nous que tout le monde ait la chance de leur rendre hommage. »

Mme Péclet déposera une couronne commémorative le dimanche 9 novembre au cénotaphe de Montréal-Est, lors d’une cérémonie du souvenir sous l’égide de l’ANAVET unité 308 et de la Légion royale canadienne filiale 173, et le mardi 11 novembre, à celui de la base militaire de Longue-Pointe.

 

Vos commentaires
loading...