Publicité

Le Faubourg Contrecoeur et la carrière Lafarge

Élus, Immobilier
Dynamitage à la carrière Lafarge de Montréal-Est. (photo: Stéphane Desjardins)
Dynamitage à la carrière Lafarge de Montréal-Est. (photo: Stéphane Desjardins)

Le Faubourg Contrecoeur est un quartier résidentiel où il fait bon vivre. En ce sens, les efforts pour développer ce nouveau quartier ont contribué à enrichir le milieu de vie de Tétreaultville et à freiner l’exode de familles qui auraient pu vouloir acquérir une maison en banlieue.

Bien entendu, ce quartier s’est développé à proximité de la Carrière Lafarge, une carrière qui a vu le jour dès 1909 par la Canadian Cement et qui a été achetée par Lafarge au début des années 1970. Située dans la ville voisine de Montréal-Est, mais très près du Faubourg, certains citoyens se demandent si la proximité de la carrière peut s’avérer dangereuse. 

J’ai décidé d’écrire ce billet pour, d’une part, rassurer ceux et celles qui ont élu domicile dans le Faubourg Contrecoeur et, d’autre part, pour indiquer les marches à suivre si vous avez des questions quant à certains désagréments qui pourraient vous affecter (bruit, vibration, poussière).

Le Faubourg Contrecoeur, un endroit sûr

À l’été 2014, des citoyens du Faubourg ont interpellé l’arrondissement afin de voir si les activités de la compagnie Lafarge étaient conformes aux réglementations en vigueur. Certains se plaignaient de bruits trop intenses ou encore de très fortes vibrations.

Notre service d’urbanisme de l’arrondissement a pris la chose très au sérieux et a tenu à interpeller immédiatement le Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec, qui a juridiction sur cette question. Des vérifications entreprises par le Ministère ont été faites sur le terrain cet été et les activités de dynamitage par Lafarge étaient conformes à la réglementation applicable.

Les opérations de dynamitage sont donc réalisées avec soin et ne mettent pas en danger la sécurité des résidents. Il est vrai que le bruit, la vibration ou la poussière engendrée par ce dynamitage peuvent causer des désagréments. Cependant, il faut garder à l’esprit que la sécurité des gens n’est pas en danger et, surtout, qu’il y a des moyens de porter plainte si les ennuis semblent trop importants.

Comment faire une plainte?

Même si les opérations de dynamitage respectent les normes environnementales du Québec en matière de décibels, de vibration et de poussière, il reste que les citoyens ont le droit de faire connaître leurs inquiétudes aux autorités concernées.

Depuis le mois de juillet 2014, une dizaine de plaintes ont été recensées par l’arrondissement. En ma qualité de conseiller municipal du district de Tétreaultville, je suis toujours disposé à répondre aux citoyens qui ont des questions sur ce dossier. 

L’arrondissement reste en contact avec la compagnie Lafarge, en cas de problèmes, évidemment. 

De plus, il a été convenu que tout appel reçu au Bureau Accès Montréal (311) au sujet du dynamitage serait relayé à la compagnie Lafarge et que l’on fournirait le numéro de téléphone de la personne en charge des communications et des plaintes chez Lafarge, à la demande de résidents.

Aussi, lors d’une rencontre citoyenne le 25 août 2014, des représentants de Lafarge sont venus expliquer ce qu’ils font lorsque des plaintes leur sont acheminées. Après réception d’une plainte, il y a un contact de fait avec le citoyen. Une rencontre peut aussi être organisée si la plainte est considérée fondée et il peut même arriver qu’il y ait installation, si le cas le requiert bien entendu, d’un sismographe pour vérifier l’impact des vibrations.

Les plaintes peuvent aussi être acheminées directement au Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec en appelant au 514-873-3636.

En somme, il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour la sécurité physique des résidents ni des demeures, mais il faut savoir que les citoyens qui sont inquiets ont des recours et doivent poser des questions lorsqu’ils sont préoccupés par cette situation.

Les opinions émises dans les blogues sont celles de leurs auteurs et non celles de Pamplemousse.ca.
Vos commentaires
loading...