Publicité

Les élus de la Pointe-de-l’Île rencontrent les dirigeants d’Énergie Valero et de Transport Desgagnés

Communiqués
Vue du fleuve Saint-Laurent à partir de la promenade Bellerive
Les élus ont posé des questions concernant les enjeux reliés au transport maritime de matières dangereuses sur le fleuve Saint-Laurent. (photo: Marie-Eve Cloutier – Archives du Journal de Mercier-Est)

Le 16 décembre dernier, les élus de la Pointe-de-l’Île ont rencontré les dirigeants d’Énergie Valero et de Transport Desgagnés afin de mieux connaître leurs installations au terminal de Montréal-Est, les enjeux reliés au transport maritime de matières dangereuses sur le fleuve Saint-Laurent et leur plan de gestion des risques d’accidents industriels.

Le maire de la Ville de Montréal-Est, monsieur Robert Coutu, était l’hôte de cette rencontre initiée par l’Association industrielle de l’Est de Montréal (AIEM). La députée de Pointe-aux-Trembles, madame Nicole Léger, la députée de la Pointe-de-l’Île, madame Ève Péclet et la conseillère municipale de Montréal-Est, madame Françoise Lachapelle, étaient présentes. La direction du Port de Montréal et celle de la Chambre de commerce de l’Est de Montréal ont également participé à cette rencontre. Le président des activités canadiennes chez Énergie Valero, Ross R. Bayus, le président de Transport Desgagnés, Serge Le Guellec, le président de Petro Nav, Jacques Beauchamps, accompagnés de leurs équipes respectives de direction, ont présenté leurs activités et leurs projets et ont répondu aux questions générales, spécifiques et techniques posées par les élus et les organisations.

Le maire de la Ville de Montréal-Est, Robert Coutu, a apprécié cette importante séance d’information et d’échanges. « Cette rencontre en présence de tous les partenaires et des décideurs de l’est de Montréal m’a permis de constater à quel point les exigences opérationnelles des compagnies Valero et Desgagnés sont respectées en vue d’assurer la sécurité de nos citoyens. Elles vont même au-delà des normes en matière de transport maritime au niveau de la gestion du risque et des mesures de protection. Ce constat est très rassurant pour l’ensemble de la communauté et ils ont été en mesure de nous le démontrer encore une fois aujourd’hui ! », a constaté Robert Coutu, maire de la Ville de Montréal-Est.

Plusieurs enjeux interpellaient la députée de Pointe-aux-Trembles, Nicole Léger, dont celui de la transparence, de la communication avec la population locale, de la consommation sur le territoire québécois et de la dangerosité des produits pétroliers en transport maritime. « Il est de mon devoir et de ma responsabilité comme députée de Pointe-aux-Trembles, en collaboration avec les autres élus, de rencontrer les dirigeants d’Énergie Valero et de Transport Desgagnés afin d’être la voix de la population et de poser les questions appropriées dans le contexte où les enjeux énergétiques sont d’actualité et que les préoccupations environnementales et de sécurité sont légitimes et pertinentes. À la suite des travaux parlementaires réalisés à l’Assemblée nationale l’an dernier, auxquels j’ai d’ailleurs participé, concernant le renversement de la ligne 9b d’Enbridge, une série de 18 recommandations ont été formulées et devront être réalisées pour permettre un approvisionnement sécuritaire jusqu’au terminal de Montréal-Est. De plus, un autre enjeu est de taille, celui du transport maritime et j’ai questionné les dirigeants à cet effet; bien que ces derniers étaient très bien préparés, rassurants et transparents, il m’apparaît impératif qu’une rencontre similaire soit réalisée avec les citoyens dans un proche avenir et qu’un canal de communication soit entamé et maintenu avec les élus et la population locale », a mentionné la députée de Pointe-aux-Trembles, Nicole Léger.

De son côté, la députée de La Pointe-de-l’Île, Ève Péclet, a apprécié la transparence dont ont fait preuve les représentants d’Énergie Valero et de l’armateur Groupe Desgagnés. « Ils ont répondu à l’ensemble de nos questions. Ils ont montré une ouverture à l’organisation d’une séance d’information publique. Une telle rencontre avec les citoyens de La Pointe-de-l’Île permettrait à la population d’en savoir plus sur les mesures de sécurité, les protocoles d’intervention d’urgence, les caractéristiques des navires et le type de produits pétroliers transportés », a souligné Ève Péclet.

La compagnie Énergie Valero investit plus de 300 millions au niveau de la mise à jour et de l’acquisition d’équipements sur le territoire en lien avec la raffinerie de Lévis. « Je souhaite sincèrement que le projet de renversement de la ligne 9b d’Enbridge se fasse dans les plus brefs délais, en vue d’assurer la compétitivité, les emplois ainsi que la croissance de notre économie, tout en respectant les conditions demandées, l’environnement et les principes du développement durable. Un comité de citoyens sera mis en place et une séance d’information publique suivra prochainement », a conclu Robert Coutu.

Source: Communiqué conjoint du bureau de circonscription de Nicole Léger, du bureau de circonscription d’Ève Péclet et de la Ville de Montréal-Est

Vos commentaires
loading...