Publicité

Lancement du programme de subvention de couches lavables

Environnement
Élus de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve accompagnés de la directrice du PITREM présentant les couches
Le programme de subvention de couches lavables s’inscrit dans le cadre de deux orientations prioritaires de l’arrondissement, soit le soutien aux familles et la protection de l’environnement. Sur la photo: Réal Ménard, maire de MHM, les conseillères Laurence Lavigne Lalonde et Karine Boivin Roy, ainsi que la directrice générale du PITREM, Danielle Lacombe. (photo: Arrondissement MHM)

Soixante-quinze familles de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve auront la chance de bénéficier d’une subvention de 100 $ pour l’achat ou la location de couches lavables pour leur poupon cette année.

L’arrondissement a lancé officiellement le programme de subvention des couches lavables dans les locaux du PITREM, partenaire du projet, hier matin (12 janvier). L’annonce de l’adoption du programme avait été faite par les élus en décembre dernier. MHM devient ainsi le troisième arrondissement à Montréal à offrir ce genre de subvention après Ville-Marie et Verdun. Ce dernier a été le premier arrondissement à offrir le programme en 2011.

L’aide financière versée est équivalente à celle offerte à Verdun l’année dernière, c’est-à-dire 75 montants de 100 $, mais la limite d’âge (12 mois) pour adhérer au programme est plus élevée dans Mercier–Hochelaga-Maisonneuve (Verdun s’arrête à 6 mois). Elle est cependant un peu moins généreuse que la contribution versée dans Ville-Marie (180 $), mais cet arrondissement a aidé seulement 48 familles l’année dernière.

« Le nombre de familles avec de jeunes enfants est plus important dans Mercier-Hochelaga-Maisonneuve et nous avons reçu beaucoup de sollicitations de leur part. Nous voulions donc aider le plus de familles possible », explique Laurence Lavigne Lalonde, conseillère de Maisonneuve–Longue-Pointe et porte-parole de la famille à l’arrondissement.

Un geste positif pour l’environnement… et le portefeuille

On estime que l’utilisation d’une seule couche lavable permet d’éviter d’envoyer 230 couches jetables dans les sites d’enfouissement.

De plus, avant d’atteindre la propreté, un bébé utilisera plus de 6 000 couches jetables en moyenne, ce qui représente plus d’une tonne de déchets. Les couches lavables permettent donc une réduction significative de nos rebuts, un bon geste pour l’environnement.

Outre l’argument écologique, le programme de subvention de couches lavables devrait permettre aux résidents de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve de faire des économies pouvant aller jusqu’à 1000 $ par enfant.

Lors de la conférence de presse, Laurence Lavigne Lalonde a tenu à souligner que le programme donne aussi un bon coup de pouce supplémentaire aux familles: « Cette action s’ajoute à la liste de nos actions entreprises localement visant à garder nos familles en ville. Nous avons d’ailleurs octroyé une contribution financière de 8 000 $ à l’organisme du Programme d’information sur le travail et la recherche d’emploi (PITREM) pour lui permettre de mettre en place et assurer la gestion de ce programme auprès de 75 familles de l’arrondissement ».

« [Ce sont] des mères de famille du district de Louis-Riel [qui] nous ont contactées pour nous demander d’évaluer la possibilité d’offrir un tel programme. Nous les avons écoutées avec empressement. Ce programme est une façon de dire à nos jeunes familles que nous désirons qu’elles y demeurent longtemps » a ajouté la conseillère Karine Boivin Roy.

Comment bénéficier du programme?

Vos commentaires
loading...