Publicité

Hommage à un passionné de la légitimité

Vie de quartier
Hommage à Jean-François Plouffe
Plusieurs membres de Solidarité Mercier-Est ont pris le temps de dire quelques mots pour rendre hommage à Jean-François Plouffe, dont Bianca Boudreau, coordonnatrice du volet enfance-famille, que l’on voit ici sur la photo, à droite. (On aperçoit aussi Phil Actère au fond!) (photo: Solidarité Mercier-Est)

Les membres de Solidarité Mercier-Est ont rendu hommage à Jean-François Plouffe, conseiller au développement sociocommunautaire à la Corporation de développement de l’Est (CDEST), pour ses nombreuses années de service au sein de la Table de concertation de quartier lors de la première Assemblée régulière des membres de 2015, le 18 février dernier.

En effet, la CDEST avait été obligée d’abolir ce poste l’automne dernier suite aux coupes imposées par le gouvernement du Québec au courant de l’été 2014. M. Plouffe travaillait pour la CDEST depuis 2001 et siégeait donc à la Table de concertation de quartier depuis autant d’années, en plus d’avoir également été membre du conseil d’administration de Solidarité Mercier-Est (SME) pendant quelques années.

« Jean-François Plouffe a contribué grandement à la vie associative et démocratique de Mercier-Est. À titre de conseiller en développement sociocommunautaire, il a aidé de nombreux organismes du quartier. C’était toujours agréable de travailler avec lui, car il donnait des conseils justes, appuyés sur des faits. De plus, il était un passionné des processus légitimes, si je peux m’exprimer ainsi. Il était toujours très professionnel, mais travaillait avec beaucoup de plaisir », raconte Émilie Auclair, directrice générale de SME.

Lors de la rencontre, un tiroir d’imprimerie a été donné en cadeau à Jean-François Plouffe, petit clin d’œil à son côté collectionneur. « Nous y avons regroupé différents objets qui font référence à son parcours avec nous dans le quartier, comme un petit Phil Actère, mascotte du Forum “Agir pour mon quartier”, un vélo en plastique, car Jean-François se baladait souvent à vélo, un papier sur lequel était inscrit “Nous vaincrons”, car il disait toujours cela, ainsi que des photos et d’autres souvenirs », explique Émilie Auclair. 

Vers un plan d’action intégré

Durant la réunion, un suivi a été fait concernant les 20 priorités de quartier identifiées lors du Forum en octobre 2013. Depuis, un sondage a été envoyé à différents organismes communautaires de Mercier-Est, mais aussi à l’arrondissement ainsi qu’à des institutions et des écoles primaires et secondaires, afin de connaître les activités qu’ils réalisent en lien avec les priorités de quartier

« Notre objectif est de prioriser les priorités de quartier que nous avons collectivement identifiées, car nous savons très bien que nous ne pourrons pas tout faire en même temps. Une étape de plus vient d’être franchie dans le processus grâce au résultat du sondage. Ce document, qui sert en quelque sorte de portrait de la situation, a été adopté pour le valider en tant qu’outil valable qui nous aidera lors des ateliers de priorisation », explique Émilie Auclair.

Travailler de manière intégrée n’est pas toujours simple, avoue la directrice générale. « Nous faisons face constamment à des enjeux de légitimité. Il est essentiel de bien planifier et de structurer nos démarches pour confirmer nos procédures. De plus, nous sommes très contents d’avoir pu intégrer pour une première fois les écoles de Mercier-Est dans notre portrait, car nous voulons toujours avoir l’avis de plus de monde possible », mentionne Émilie Aulair, qui souligne au passage son rôle de commissaire scolaire dans Mercier, une fonction très utile pour accomplir certaines de ces tâches reliées à la Table de concertation.

Solidarité Mercier-Est continuera de se pencher sur son plan d’action intégré au courant des prochains mois, espérant pouvoir en faire l’adoption en juin prochain.

Vos commentaires
loading...