Publicité

Où en sommes-nous avec les véhicules en libre service?

Environnement, Transport
L'auto-mobile de Communauto
Le parc de véhicules pour le service auto-mobile de Communauto est actuellement composé de véhicules électriques et hybrides. (photo: Communauto)

 

Je crois qu’il n’est plus nécessaire d’établir les pour et les contre du déploiement du service de véhicule en libre service. Tous les acteurs s’entendent pour dire que c’est un service qui est bon pour les montréalais. Le transport collectif n’est pas simplement le bus ou le métro; le covoiturage, le Bixi, l’auto-partage (Communauto), l’auto en libre-service (Automobile et Car2go) devraient aussi être la norme. En tant que municipalité, en tant que métropole, si nous désirons maintenir nos familles en ville, nous devons offrir plus de mobilité intra-urbaine.

Posséder une voiture représente des coûts très importants pour les familles et contribue grandement à l’augmentation des GES et autres polluants. Bref, pour beaucoup de citoyens et citoyennes, l’auto solo est un choix par défaut, par manque d’offre plus intéressante et flexible.

À l’arrondissement MHM, le déploiement du service a été freiné par l’annonce de M. Coderre, selon qui le déploiement devait se faire à l’échelle montréalaise dans un esprit de cohérence (rappelons que l’émission des vignettes permettant ce service est une compétence d’arrondissement). Ensuite, Monsieur Coderre a voulu étudier la question et a donc mandaté la commission des transports pour l’étudie du dossier. Le rapport émis par la commission est extrêmement favorable au service.

Aujourd’hui, les arrondissements attendent encore le mot d’ordre du Maire. Pourquoi? Parce que la nouvelle priorité est la mise en œuvre d’un système entièrement électrifié. Pendant que le maire s’oppose au déploiement du service pour des raisons apparemment de développement durable, 1 auto solo pour chaque 2,1 adultes montréalais roule sur nos rues. Dans ce contexte, d’innombrables déplacements pourraient être effectués par une voiture en libre service. Est-ce que ça aussi, c’est du développement durable?

Pourquoi le maire de Montréal et le maire de l’arrondissement refusent-ils d’offrir ce service aux citoyens et citoyennes? C’est une question qui demeure sans réponse!

Si vous voulez avoir accès aux véhicules en libre-service dans l’arrondissement, je vous invite à signer cette pétition.

http://www.monprojetmontreal.org/vls

 

Les opinions émises dans les blogues sont celles de leurs auteurs et non celles de Pamplemousse.ca.
Vos commentaires
loading...