Publicité

La BD du lundi: Le voile, toujours le voile

Culture, Éditoriaux
voile A
Le voile à travers les époques. (Scénario : Stéphane Desjardins — Dessins : Denis Desjardins)

Le voile à travers les époques. (Scénario : Stéphane Desjardins — Dessins : Denis Desjardins)

Autour de 5 % de la population de Mercier-Est est musulmane. Des gens comme vous et moi qui n’aspirent qu’à vivre en paix, mais dont les événements récents leur compliquent parfois la vie.

Ainsi, depuis le 11 septembre 2001, les musulmans dans tous les pays occidentaux sont souvent perçus comme une menace. Au Québec, la phrase de l’ex-premier ministre Parizeau un certain soir de référendum, le débat sur les accommodements raisonnables, la commission Bouchard-Taylor, le débat sur la charte des valeurs du Parti Québécois, l’affaire Charlie Hebdo, l’affaire Omar Khadr, la controverse entourant les enseignements d’Adil Charkaoui et ses ex-élèves partis pour la Syrie, les attentats divers déjoués en Ontario, les déclarations du candidat Pierre-Karl Péladeau, celles du premier ministre Stephen Harper, les attaques à Saint-Jean-sur-Richelieu et à Ottawa, l’affaire de la femme voilée qui voulait prêter serment de citoyenneté avec son niqab, et les récentes positions de François Legault, chef de l’Action démocratique du Québec, relancent périodiquement le débat de la place des immigrants dans notre société. La plupart du temps de façon très malhabile.

Depuis deux ans, dans notre quartier, il existe un centre communautaire musulman sur la rue des Ormeaux, au sud d’Hochelaga. Lorsque ce journal a révélé les projets de l’imam Chaoui d’ouvrir un autre centre islamique, rue de Grosbois, une nouvelle qui a fait le tour du monde, les autorités ont promptement réagi en bloquant toute demande de permis. Le maire Coderre a affirmé que M. Chaoui était un agitateur social et un agent de radicalisation. Même les musulmans d’Anjou ont jeté l’imam controversé à la porte.

Mais, pendant que tout le monde se réjouissait de la réaction de nos élus, rue des Ormeaux, on a fermé boutique en douce alors que les caméras se massaient devant la vitrine et même dans la ruelle. Malaise. Les musulmans sont-ils les nouveaux Juifs du Québec, qu’on bousculait dans la rue dans les années 1940? Ceux qu’on ostracise aujourd’hui pour leurs croyances et leurs traditions? Ceux qu’on méprise pour le simple port du voile? Il y a 50 ans, nos mères portaient le voile. Un voile catholique. Ce journal ne prendra pas position dans ce débat qui divise la population. Mais il suggère ceci : on prend une bonne respiration et on fait preuve d’ouverture envers des gens pour qui le Québec, Montréal, Mercier-Est, était la Terre promise.

Scénario : Stéphane Desjardins — Dessins : Denis Desjardins

Vos commentaires
loading...