Publicité

« Seul le NPD prend les langues officielles au sérieux », affirme Ève Péclet

Communiqués
Députés du NPD
La députée néo-démocrate a invité les gens de sa circonscription à témoigner de leur amour de la langue française sur les réseaux sociaux le 20 mars dernier, Journée internationale de la Francophonie. (photo: capture d’écran – Twitter)

Lors d’une déclaration à la Chambre des communes, le 18 février, la députée de La Pointe-de-l’Île, Ève Péclet, a écorché les libéraux concernant l’utilisation du français dans les débats parlementaires, alors que ceux-ci faisaient la leçon aux conservateurs au sujet de l’usage des deux langues officielles sur Twitter.

Mme Péclet a dénoncé le fait que les libéraux traitent le français comme une langue de second rang en Chambre « En 2014, à peine 22 % des questions posées à la Chambre par les libéraux étaient en français. Grand parleur, petit faiseur, tout comme les conservateurs, qui nomment des unilingues anglophones aux postes de ministre des Affaires étrangères et de vérificateur général et un peu partout dans les tribunaux. »

« En fait, seul le NPD prend les langues officielles au sérieux. Même dans notre rôle d’opposition, nous avons réussi à faire avancer le bilinguisme. Pensons, par exemple, à l’adoption de notre projet C-419 exigeant des agents du Parlement (directeur parlementaire du budget, vérificateur général…) d’être bilingues à la nomination. Imaginons tout ce que nous pourrons faire lorsque nous formerons le gouvernement en 2015! »,  a fait remarquer Mme Péclet.

« Il est important d’encourager et d’accroître l’usage du français dans les institutions fédérales », soutient Ève Péclet.

Source : Ève Péclet, députée de La Pointe-de-l’Île

Vos commentaires
loading...