Publicité

Un atelier d’histoire autant Mercier qu’Hochelaga-Maisonneuve

Histoire
Pancarte exposition atelier d'histoire
Depuis le 1er janvier, l’Atelier d’histoire de la Longue-Pointe a fusionné avec celui d’Hochelaga-Maisonneuve pour ne former plus qu’un organisme dans l’arrondissement. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Le nouvel Atelier d’histoire de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve axera ses activités un peu plus dans Mercier au courant des prochains mois.

En effet, alors que l’arrondissement comptait sur son territoire deux ateliers d’histoire, celui de la Longue-Pointe et celui d’Hochelaga-Maisonneuve, le second a pris le premier sous son aile et ils ont fusionné pour devenir officiellement l’Atelier d’histoire de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve depuis le 1er janvier.

Il faut dire que l’atelier d’histoire de la Longue-Pointe, créé en mai 2001 et qui avait comme mission de promouvoir l’histoire et le patrimoine du quartier Mercier, était à court de souffle depuis presque deux ans. « Les activités de l’Atelier d’histoire de la Longue-Pointe étaient menées à bout de bras par une équipe de bénévoles. Nous avons décidé d’élargir nos horizons. Nous nous sommes dit “pourquoi pas un atelier d’histoire pour tout le territoire de l’arrondissement?”, explique Louis-Antoine Blanchette, directeur adjoint de l’Atelier d’histoire de MHM.

Le responsable de l’atelier de la Longue-Pointe, Réjean Charbonneau, siège déjà au conseil d’administration de l’atelier d’Hochelaga-Maisonneuve. Il a par ailleurs travaillé par le passé pour le musée du Château Dufresne, là où se situe le local de l’atelier d’histoire d’Hochelaga-Maisonneuve, au 2929, avenue Jeanne-d’Arc, ce qui a quand même facilité les choses lorsqu’il a été temps de récupérer les documents d’archives du quartier Mercier, affirme M. Blanchette.

Activités à venir dans Mercier

Évidemment, pour le moment, l’exposition en place au musée du Château Dufresne, mise sur pied par l’Atelier d’histoire de MHM alors qu’il n’était encore que L’Atelier d’histoire de HOMA, est entièrement consacrée à Hochelaga-Maisonneuve.

« Il s’agit de la dernière partie d’une série de trois expositions intitulées Hochelaga-Maisonneuve en trois temps. Cette exposition met en lumière les profonds changements qu’a connus le quartier à partir des années 1950 jusqu’aux années 1990, de la période de l’après-guerre en passant par les grands projets de construction et la création des premiers groupes communautaires », raconte Louis-Antoine Blanchette.

Idée de bien refléter la nouvelle union de l’Atelier d’histoire avec tous les coins du quartier, et étant donné que les principales activités étaient consacrées bien entendu chez nos voisins, une petite attention spéciale sera donnée à Mercier dès ce printemps.

« Nous voulons intervenir plus souvent dans ce quartier. On prévoit déjà faire des activités au parc de la Promenade Bellerive, notamment en organisant une Promenade de Jane en mai. On souhaite aussi faire des visites dans les écoles. Dès l’automne, on ajouterait aussi des ateliers d’histoire et des conférences dans les bibliothèques », ajoute M. Blanchette.

Alors que la page Facebook de l’organisme, qui est membre de la Fédération des sociétés d’histoire du Québec, porte déjà le nouveau nom, un nouveau logo suivra prochainement pour illustrer la récente fusion. Un nouveau site internet devrait également être mis en ligne au courant des prochains mois.

Vos commentaires
loading...