Publicité

16 raisons d’avoir son diplôme du secondaire… et de continuer à étudier

Économie
Une jeune fille brandissant son diplôme est devant un groupe d'étudiants, les bras en l'air.
Plus on étudie, plus on s’enrichit, plus on vit longtemps, plus on a du pouvoir. (photo: © milanmarkovic78 / Dollar Photo Club)

Un citoyen sur quatre de Mercier-Est (26 %) n’a ni diplôme ni certificat, comparé à 18 % des Montréalais. Certains considèrent cela comme une véritable catastrophe.

Le quart (23 %) des résidents de Mercier-Est ont leur diplôme d’études secondaires (comparé à 21 % pour Montréal); 51 % possèdent un diplôme d’études post-secondaires (cégep ou université), comparativement à 60 % pour Montréal, selon l’Enquête nationale des ménages 2013 et le CSSS Pointe-de-l’Île. Seulement 16 % des citoyens du quartier possèdent un diplôme universitaire.

Concrètement, un jeune sur trois décroche au secondaire (la proportion est de un sur cinq à Montréal), ce qui représente plus de 3400 personnes! Et 82 % des sans-diplômes de Mercier-Est habitent au sud de la rue Sherbrooke.

Qu’est-ce que ça signifie dans la vie de tous les jours de ne pas avoir de diplôme? Et qu’est-ce que ça change de l’obtenir? Une seule réponse : plus on étudie, plus on s’enrichit, plus on vit longtemps, plus on a du pouvoir.

1- 52 % de taux de participation aux élections pour les sans-diplômes (contre 67 % des diplômés du secondaire, 74 % du collégial et 84 % des universitaires).

2- 25 000 $ de revenu annuel moyen pour les sans-diplômes, contre 40 000 $ pour les diplômés.

3- 15 % de risque de dépression à l’âge adulte pour les sans-diplômes, contre 9 % pour les diplômés.

4- 15 % de taux de chômage moyen pour les sans-diplômes, contre 7 % pour les diplômés.

5- 75 ans d’espérance de vie moyenne pour les sans-diplômes, contre 82 ans pour les diplômés.

6- 184 000 $ : gain économique cumulatif sur toute la vie active d’un jeune qui obtient son diplôme.

7- Certains métiers ou professions ne connaissent aucun chômage : vous suivez votre cours et vous trouvez immédiatement un poste (consultez Emploi Québec).

8- Un diplômé de cégep a en moyenne un revenu de 31,6 % plus élevé qu’un détenteur de diplôme secondaire, ce qui représente un revenu de 560 000 $ pour toute sa vie active.

9- Rémunération annuelle médiane des travailleurs à temps plein au Canada en 2013 : DEC : 41 600 $; baccalauréat : 53 000 $; maîtrise : 70 000 $; doctorat : 75 000 $.

10- Un mineur d’extraction (en mine souterraine, diplôme secondaire) empoche 1216 $ par semaine.

11- Un mécanicien et contrôleur d’aéronef (2 ans d’études collégiales) empoche 1154 $ par semaine.

12- Le salaire annuel moyen d’un diplômé MBA de HEC Montréal varie entre 80 000 $ et 95 000 $.

13- Le détenteur d’un baccalauréat en administration des affaires aura un salaire annuel moyen de 110 000 $.

14- 135 000 $ : salaire moyen d’un détenteur d’un doctorat de HEC Montréal

15- Un directeur d’école primaire ou secondaire empoche 1577 $ par semaine.

16- La rémunération moyenne brute des médecins de famille atteint 264 673 $, contre plus de 384 129 $ pour leurs confrères spécialistes.

Sources : Réseau réussite Montréal, Fédération des cégeps, Statistique Canada, Emploi Québec, Le Devoir

Vos commentaires
loading...