Publicité

Cour de voirie Honoré-Beaugrand: appel d’offres, prise 2

Immobilier
Terrain de la cour de voirie Honoré-Beaugrand
La démolition des édifices de la cour de voirie Honoré-Beaugrand a eu lieu en février dernier. (photo: Marie-Eve Cloutier)

Le comité exécutif de la Ville de Montréal a finalement annulé et autorisé le lancement d’un nouvel appel d’offres concernant le projet de transformation de la cour de voirie Honoré-Beaugrand, le 15 avril dernier.

Un peu plus d’un an après avoir annoncé en grande pompe le lancement de l’appel d’offres concernant la transformation la cour de voirie Honoré-Beaugrand en projet immobilier mixte (résidentiel et commercial), l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve se retrouve au même point de départ puisqu’aucun soumissionnaire ne s’est qualifié.

Lors de la réunion du conseil d’arrondissement de décembre dernier, les propriétaires du marché d’alimentation IGA, situé à proximité du terrain à l’angle des rues Hochelaga et Honoré-Beaugrand, s’était présentés au micro lors de la période de questions afin d’en s’avoir plus sur ce qui allait se passer avec le projet, exténués d’attendre depuis des années.

« Ça fait plus de 15 ans que je me bats dans ce dossier. La situation qu’on vit en ce moment dépasse mon commerce, car la rue Hochelaga est déficiente économiquement et la vie des gens dans le quartier est difficile. [Nous] sommes à nous demander si l’appel d’offres n’était pas trop dirigé et que le résultat n’était pas prévu dès le départ? », avait alors souligné Serge Godin, propriétaire du IGA.

Le maire Réal Ménard avait bien averti M. Godin de faire attention aux mots qu’il employait : « Vous vous aventurez sur un terrain très dangereux et il s’agit d’accusations graves si vous prétendez que les appels d’offres étaient dirigés, donc soyez prudent. Le projet est l’un de mes dossiers prioritaires depuis 2009. Personne ne s’est qualifié pour l’appel d’offres, c’est tout ».

 Nouvelle grille de qualification

« Le projet en soi reste le même, nous avons simplement changé notre grille de qualifications pour l’appel d’offres. L’analyse des dossiers des soumissionnaires portera sur 16 critères. Mais, cette fois-ci, nous allons nous concentrer sur les exigences générales et non spécifiquement sur les détails qualificatifs de chacun de ces critères », a expliqué le Réal Ménard lors d’une convocation avec les médias la semaine dernière pour annoncer la deuxième ronde d’appel d’offres.

Également présente lors de cette annonce, Laurence Lavigne Lalonde, conseillère de Maisonneuve-Longue-Pointe, a tenu à rappeler qu’il s’agit d’un projet très important pour l’arrondissement : « Nous avons organisé deux séances publiques de consultation par le passé. On veut des logements sociaux, des logements privés abordables grâce à Accès Condos, du deux et du trois chambres à coucher, des commerces et un lien vert vers le parc Germaine-Pépin. Nous voulons nous assurer que le projet réponde adéquatement aux besoins des citoyens. »

L’arrondissement de MHM va lancer son deuxième appel d’offres en mai. Il faudra ensuite laisser 90 jours aux soumissionnaires pour déposer un projet et prévoir un autre 90 jours pour l’analyse des dossiers, pour enfin avoir une réponde l’automne prochain.

« Les citoyens peuvent s’attendre à voir des signes visibles sur le site en 2017 », estime le maire Ménard.

Vos commentaires
loading...