Publicité

Infologis de l’est de l’île de Montréal sera en grève, le 1er mai

Communiqués
Manifestants
(photo: Infologis de l’est de Montréal – Facebook)

C’est pour dénoncer les politiques d’austérité du gouvernement libéral de Philippe Couillard et réclamer des mesures permettant une plus grande justice fiscale qu’Infologis de l’est de l’île de Montréal sera en grève, le 1er mai, Journée internationale des travailleurs et des travailleuses.

Quelque 450 groupes sociaux de différents secteurs ont obtenu des mandats de grève pour le 1er mai, dont des organisations syndicales, des associations étudiantes et près de 400 organismes communautaires, dont l’ensemble des membres du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) parmi lesquels Infologis de l’est de l’île de Montréal. Selon Catherine Lussier, organisatrice communautaire à l’organisme, « compte tenu de la diversité des groupes en présence, il est tout à fait justifié de parler de grève sociale ». Elle ajoute que « pour des groupes communautaires comme le nôtre, la grève signifie la suspension pour toute la journée de nos activités régulières, dont le service, et la participation à toutes sortes d’activités de mobilisation et de sensibilisation ».

En plus de participer à une action le matin, l’organisme, en collaboration avec plusieurs autres organismes communautaires, tiendra une activité familiale au Parc de la Promenade Bellerive à 12h00. Il y aura des kiosques pour sensibiliser les participants aux conséquences de l’austérité et une soupe populaire sera servie sur place.

Madame Lussier ajoute : « Chaque jour, Infologis est à même de constater les conséquences sur les personnes des politiques gouvernementales, qu’il s’agisse des hausses de tarifs, ou des coupes budgétaires dans le logement social, dans l’aide sociale, dans la santé, dans l’éducation… Comme les autres groupes communautaires, nous devons faire face à des besoins et à une détresse humaine qui grandissent continuellement, alors que le financement que nous recevons du gouvernement, lui, n’augmente pas depuis des années ». L’organisme rappelle qu’il existe d’autres choix que l’austérité, dont celui de mettre fin à des mesures fiscales inéquitables qui ne profitent qu’aux mieux nantis.

Source: Infologis de l’est de l’île de Montréal

Vos commentaires
loading...