Publicité

« Les conservateurs doivent freiner l’évasion fiscale », affirme la députée Ève Péclet

Communiqués
Homme argent bulles évasion
(photo: suphakit73 – FreeDigitalPhotos.net)

Au cours des derniers mois, des enquêtes journalistiques et des fuites venant de certains pays aux règles bancaires complaisantes, ont montré l’importance de l’évasion fiscale au Canada. Ceci ajouté au scandale impliquant la HSBC, devrait pousser le gouvernement conservateur à mettre à jour rapidement les lois et les mesures administratives et juridiques pour coincer les entreprises qui aident les Canadiens à faire de l’évasion fiscale. Malheureusement, Harper et son équipe semblent encore une fois hésiter à déplaire à leurs riches amis.

« Le gouvernement doit analyser le stratagème utilisé à la HSBC afin de resserrer les règles permettant actuellement à des entreprises canadiennes peu scrupuleuses d’aider des gens fortunés à fuir leurs obligations fiscales », soutient la députée de La Pointe-de-l’Île, Ève Péclet.

Selon ce que des médias ont révélé, la banque HSBC aurait aidé une centaine de riches canadiens à éluder leurs impôts. L’Agence du Revenu du Canada (ARC) tente présentement de récupérer l’argent placé à l’étranger. Le NPD est d’avis que l’Agence doit se montrer plus sévère en imposant d’importantes pénalités afin que celles-ci aient un effet dissuasif.

« Tout au long de ses 10 ans au pouvoir, le gouvernement Harper a coupé dans les programmes sociaux et les effectifs de la fonction publique fédérale, ce qui a eu des effets négatifs sur les conditions de vie et la santé de dizaines de milliers de personnes. Dans un même temps, des milliards de dollars non imposés ont pris la route de paradis fiscaux. Dans ce dossier, le gouvernement conservateur et le précédent gouvernement libéral se sont trainé les pieds. Ils ont regardé l’évasion fiscale s’ériger en système sans bouger le petit doigt. Il faut agir maintenant! Nous avons besoin de cet argent pour maintenir nos programmes sociaux, stimuler notre économie, soulager la classe moyenne et sortir les plus défavorisés de la pauvreté », soutient Mme Péclet.

Selon de récentes informations obtenues par Radio-Canada, des 1 859 Canadiens ayant ainsi échappé au fisc canadien, 264 d’entre eux auraient remis 28,4 millions de dollars en impôts impayés par l’entremise du programme de divulgation volontaire de l’ARC. La députée néo-démocrate déplore qu’aucune accusation d’évasion fiscale ou de fraude fiscale n’ait encore été portée contre les entreprises et individus qui ont utilisé divers stratagèmes pour éviter de payer leurs justes parts d’impôt.

Source : Ève Péclet, députée de La Pointe-de-l’Île

Vos commentaires
loading...